Accueil > Les Chroniques > Who's Who > David Tennant

David Tennant

tennantimage

Il est certain que si on m’avait demandé “est-ce que tu connais David John McDonald?”, et bien j’aurais répondu non, pas vraiment.

Bon avec un nom pareil, j’imagine que ce type tape du Cricket (je ne sais pas si c’est français d’ailleurs ça) ou pourrait préparer des burgers… Ou pas.

Par contre, si je vous dis David Tennant, béh voilà, on y est cette fois. Ben oui, le David Tennant du Dr Who. Alors, même si je parle de lui à travers cette série, le culte oblige, je dois être honnête, je n’en ai jamais été une grande fan, et je la connais très peu en fait. J’avoue, je suis donc coupable, shame on me!

Si ce n’est donc pas une référence pour moi, Dr Who a été par contre la série qui a fasciné David Tennant dès son plus jeune âge. A 3 ans déjà, il voulait être acteur et incarner ce personnage qui était son objectif ultime. Soyons clair, ça ne s’est pas fait du jour au lendemain. Il a dû quand même attendre ses 34 ans, mais comme on dit, he did it, et d’une très belle manière.

A l’époque, il est le 10ème acteur à incarner le personnage après le départ de Christopher Ecclestone. Il apparaît dans la série en Dr Who régénéré et posera ses valises pendant 3 ans à partir de 2005 avant de céder sa place à Matt Smith. Il reviendra dans la série, comme d’autres, pour des épisodes spéciaux et les 50 ans en 2013. Cerise sur le gâteau, selon certains sondages britanniques, il reste l’un des meilleurs dans la peau de ce personnage.

Si ce n’est donc pas avec Dr Who que j’ai appris à apprécier cet acteur, c’est avec l’une des très bonnes séries de 2013: Broadchurch, ou il incarne le capitaine Alec Hardy à la perfection à côté d’un casting tout aussi bien construit. Et c’est lui aussi qu’on retrouvera dans le remake US: Gracepoint.

Bon, David Tennant n’est pas qu’un homme de séries, même si on le verra très prochainement dans la nouvelle production de Netflix Jessica Jones, une adaptation d’un Marvel dans laquelle il joue le méchant: L’Homme Pourpre. C’est aussi un homme de téléfilms (pour exemple The Quatermass Experiment), un homme de théâtre et dans une moindre mesure un homme de cinéma.

Le théâtre: c’est son tremplin. En ’96, il intègre la Royal Shakespeare Company dont il est aujourd’hui membre du conseil d’administration. Sur les planches, il joue Hamlet, Roméo et Juliette, entre autres, et plus récemment Beaucoup De Bruit Pour Rien.

Au cinéma, on retient Fright Night ou encore le rôle de Barty dans Harry Potter Et La Coupe De Feu.

Talentueux, il l’est. Plusieurs fois il sera d’ailleurs récompensé. L’humour, il l’a, en digne britannique, il se doit. Et les convictions, il n’a plus rien à prouver. En effet, en 2010, il rejoint les rangs du parti travailliste en soutenant la campagne de Gordon Brown.

Ah oui, j’allais oublier. Comme McDonald était déjà pris, il a opté pour Tennant en référence au chanteur des Pet Shop Boys… Ah, en plus il aime la bonne musique!

À propos de Héloïse Rouard

Journaliste de formation, Héloïse Rouard est responsable d’une association d’éducation aux médias: Action Ciné Médias Jeunes (ACMJ). Son entrée dans l’équipe? Invitée en 2007 à l'émission pour parler de son étude sur la violence dans "The Shield", la voilà conquise! Depuis, le diagnostic est sans appel: le virus a attaqué toutes ses fonctions vitales.

Laisser un commentaire

x

Regardez aussi

Osmosis

2019. Osmosis est le réseau social par excellence. Mais il est plus que cela car il détermine les relations amoureuses de tout un chacun... Mais que serait la vie de Thomas s'il n'avait pas suivi les conseil de la plateforme? La nouvelle technologie d'Osmosis va lui permettre de revenir dans le passé...

Patrick Dempsey

Patrick Dempsey entre en salle d'op' en 2005 au lancement de Grey's Anatomy. Pour le reste, c'est simple: "Meredith je t'aime, oui mais non, je t'aime, encore, mais cette fois c'est fini, et je t'adore pour la vie...". Mais avant de devenir chef de la chirurgie au Seattle Grace Hospital, il y a eu plusieurs étapes...