Accueil > Les Suppléments > Le Monde de l'Animé > Île Au Trésor (l’)

Île Au Trésor (l’)

ileautresorimage

Qui n’a jamais voulu partir à la recherche d’un trésor caché? C’est bien évidemment le rêve de tout enfant, mais c’est aussi l’histoire de la série animée L’Île Au Trésor.

Cette animation adaptée de l’oeuvre littéraire de Robert Louis Stevenson, nous fait suivre les aventures du petit Jim, un garçonnet de 13 ans pas tout à fait comme les autres.

Pour revenir à l’histoire, c’est au 18ème siècle, quelque part sur les rivages de la côte anglaise que tout commence. Là, Jim Hawkins et sa mère tiennent seuls l’auberge L’Amiral Benbow depuis que le père est mort emporté par le naufrage de son bateau.

Mais une nuit, alors qu’ils vont fermer l’auberge, un étrange personnage qui souhaite qu’on l’appelle capitaine vient louer une chambre. Les jours passent et Jim est de plus en plus intrigué par ce dernier, mais surtout par le coffre qu’il protège. C’est alors que le capitaine se fait attaquer par un dénommé Chien Noir et succombe à une crise cardiaque.

Jim trouve dans son coffre une carte qui mènerait au trésor du capitaine Flint, l’un des plus redoutables pirates ayant vécu et parvient de justesse à s’enfuir de l’auberge alors que celle-ci est assaillie par les pirates.

C’est alors que la grande aventure commence. Accompagné du Docteur Livesey, Trelawney la personne la plus riche de la région, mais aussi de son fidèle compagnon de route Benbow, un léopard tigré, Jim monte à bord du bateau du capitaine Smollett, l’Hispaniola.

Il va faire la rencontre de John Silver, le cuisinier unijambiste du navire, qui porte sur son épaule le capitaine Flint, un perroquet vert et rouge qui aurait 200 ans et qui n’a pas la langue dans sa poche. Mais Jim qui se lie d’amitié avec ce grand homme charismatique va bientôt découvrir la vérité à son sujet: Silver est en réalité un pirate. Va alors se créer une relation complexe entre les deux personnages et cette amitié apportera des enjeux encore plus importants que la découverte du trésor.

Réalisé à la fin des années ’70 par le duo Osamu Dezaki et Akio Sugino, cette oeuvre, vous l’aurez compris japonaise, est donc une adaptation du roman de Stevenson. L’auteur du livre avait parfaitement réussi à nous plonger à l’époque de la piraterie, en s’appuyant sur certains faits réels, mais est-ce également le cas de la série animée? Parlons-en.

D’un point de vue narratif, le dessin animé est bien en adéquation avec l’oeuvre initiale, mais il donne une vision plus enfantine de L’Île Au Trésor de Stevenson. Etant donné que la série s’adresse à des enfants, cela explique la raison pour laquelle des personnages tels que Lily ou Benbow ont été ajouté alors qu’ils n’existaient pas dans le roman. Un petit animal attachant donne une ambiance moins dure et moins stressante à l’histoire, mais apporte également moins de réalisme.

Produite par la société TMS, qui a connu un énorme succès avec des séries comme Rémi Sans Famille, Edgar Le Détective Cambrioleur ou encore Lady Oscar, remarquons que la série a certains points communs avec ces autres productions. Premièrement la musique et les dessins réalisés au crayon sont bien représentatifs de ces oeuvres japonaises de l’époque. Les rythmes de la narration eux aussi sont assez semblables et nous retrouvons d’ailleurs très souvent des arrêts sur image.

Pour conclure, bien que la série ne soit plus tout à fait au goût du jour et possède, comme de nombreuses séries animées de l’époque, un rythme un peu lent, L’Île Au Trésor reste un grand classique du petit écran. Elle a su retranscrire la poésie du roman de Stevenson par ses dessins, et bien que cette série s’adresse à un public familial, elle a su conserver les éléments les plus dramatiques de l’histoire qui en font toute sa force.

À propos de Cindy Willeme

Cindy Willeme est licenciée en Analyse des médias. Elle a réalisé son travail de fin d’études sur la réception de la série Sex & The City, ce qui l’a amenée dans les coulisses d’AFDS.tv. Sortie des études, elle travaille dans l’organisation d’événements en rapport avec l'audio-visuel.
x

Regardez aussi

Luck

Luck nous plonge dans l’univers des courses hippiques, ce qui n’est peut-être pas le "dada" de tout le monde. L'occasion de découvrir ce milieux plutôt fermé au travers des regards de parieurs, jockeys, entraîneurs, organisateurs de courses... Une plongée opaque dans ce monde très particulier.

Six Feet Under

L’envol d’un oiseau dans le ciel, un arbre et la nature paisible face à l'horizon, deux mains qui se lâchent... Pas de doute, la mort est bien présente dans le générique de Six Feet Under. Et comment pourrait-il en être autrement puisqu'elle est l'un des sujets principaux de cette série d'Alan Ball?