Accueil > Les Feuilletons > Made In Flandre > MIF: 1.05 FC De Kampioenen, Penalty

MIF: 1.05 FC De Kampioenen, Penalty

fcdekampioenenimage

Salut auditeur, on entame aujourd’hui un nouveau podcast de Made in Flandre.

On va s’intéresser à FC de Kampioenen, une série humoristique qui a fait ses beaux jours de 1990 à 2011 sur la EEN, première chaîne flamande. Avec plus de 21 ans d’antenne, la série a connu une tripotée d’acteurs, stars, producteurs, scénaristes!

A l’origine, FC de Kampioenen est produite par Bruno Raes. Elle s’est ensuite déclinée pendant 21 saisons, soit 273 épisodes racontant les tribulations d’une équipe de football très mauvaise. Nous explorons la vie de cette équipe à travers leurs vies privées, sur le terrain et avec leurs sponsors ou encore à la buvette du coin.

Cette série, très populaire en Flandre, a remporté quelques prix dont plusieurs fois celui de meilleure comédie. Elle a été très suivie puisqu’elle a réuni en moyenne plus d’1 million de téléspectateurs par saison, voire jusqu’à 1.400.000 lors de la dernière saison! Une audience qui n’a jamais faibli et qui explique la longévité de la série, une première pour une série belge.

Un film est également sorti en 2013 et une deuxième devrait voir le jour en fin 2015. Son succès grandissant a également vu FC de Kampioenen se décliner en bande dessiné dès 1997 par Hec Leemans.

Alors, a­-t-­on affaire à un magnifique match d’humour alliant punchlines, situations cocasses et finesse? Bha non, pas vraiment hein. Déjà le générique a le don de m’énerver avec sa musique de kermesse, bon là c’est peut­-être juste moi.

Mais une fois l’introduction passée, ça ne s’améliore pas pour autant. On assiste avec peine à un spectacle sans grande saveur, le tout rythmé par les rires bien gras de la bande ­son. Les gags sont pour la plupart aussi gros que le postérieur de Kim Kardashian.

Non seulement je n’ai pas ri beaucoup, mais les personnages ne me font ni chaud ni froid. Ce sont tous des stéréotypes, sans exception! Prenons juste l’exemple d’un des sponsors Balthazar, sex
addict et patron d’une usine de saucisse… Voila, vous avez tout compris! C’est une véritable farce qui vous attend.

Niveau scénario, ça reste classique également. Soyons franc, je ne suis pas un grand adepte de football excepté pendant la Coupe du Monde, mais là j’ai été rassuré. On parle tellement peu de foot qu’au final… Bha qu’au final, ça ne marche pas non plus. On a parfois l’impression d’assister à une succession de sketchs qui ne font pas avancer l’histoire.

Certains épisodes sont carrément inintéressants: notamment celui sur l’achat d’une armoire antique. Pendant un instant, je me suis cru revenu à Het Huis Anubis et son intrigue à rallonge. Bha ici, c’est presque pareil, le suspens en moins avec de mauvaises blagues en plus.

Bref, vous l’aurez compris. Je décerne une carte rouge pour Fc De Kampioenen, ses personnages cloisonnés dans des carcans, son humour policé et franchouillard et ses intrigues particulièrement inintéressantes.

À propos de Sébastien Porcu

En 2012, Sébastien Porcu est diplômé en journalisme à l'UCL. Fan de cinéma, il consacre son mémoire de fin d'études sur les drames sociaux belges en y comparant les approches francophones et flamandes. Sa venue dans AFDS va de paire avec son envie de partir en Australie. Une occasion de plus pour découvrir de nouvelles séries!
x

Regardez aussi

MIF: 1.11 Van Vlees En Bloed, Du Sang, Des Boyaux, De La Rate Et Du Cerveau!

Dramedie dans un lieu inédit: une boucherie, Van Vlees En Bloed évoque le retour d'un fils dans sa famille après une longue absence. Un comeback qui risque d'être compliqué, puisqu'il a toujours considéré le métier familial comme de la daube. Comment va réagir le reste de la tribu?

MIF: 1.10 Safety First, Pas Op!

Dirk, sa soeur Ingrid, Luc et Simon (dit Smos) font partie de Safety First, une équipe d’agents de sécurité d’un amateurisme plus qu'épatant! Dirk, chef de la bande, entend former ses jeunes recrues au métier de vigile, tant bien que mal, entre sa volonté d’être un bon chef et d’être intégré.