Le Monde de l'Animé

Furi Kuri – FLCL

Vous recherchez quelque chose qui sorte de l’ordinaire? Une série animée qui vous donnera du fil à retordre? Alors Furi Kuri est faite pour vous! Oeuvre décalée, totalement incompréhensible, ou plutôt devrais-je dire multi-compréhensible, la série aussi dénommée FLCL est unique en son genre.

Alors qu’elle sort tout droit de l’univers manga, le studio Gainax reprend la trame narrative de la BD en 2000 pour nous livrer six OAV de 30 minutes exceptionnels. En quoi celle-ci sort-elle du lot me direz-vous? Eh bien, de par son style justement.

Mais avant d’aller plus loin, laissez-moi vous expliquer brièvement l’univers dans lequel nous nous embarquons.

Furi Kuri a pour héros principal Naoto, un adolescent a priori basique qui voit sa vie chamboulée le jour où il rencontre Haruko et sa vespa jaune. Haruko est une alien déjantée aux cheveux roses, aux yeux verts transperçant et à la guitare bleu électrisante. C’est lorsque celui-ci porte un violent coup de guitare sur la tête de Naoto qu’il se voit pousser une corne. Mais d’où sort cette fille?

Ce que je ne vous ai pas dit c’est que la ville dans laquelle évoluent les personnages est centrée autour d’une usine médicale en forme de fer à repasser. Assez énigmatique. C’est à ce moment que nous nous rendons compte que des choses pas très nettes doivent s’y dérouler.

Mais Haruko n’est pas la seule héroïne dans cette histoire: Mamimi, jeune fille solitaire perpétuellement collée au héros vient compléter ce triangle amoureux. Car, oui, bien qu’il soit pratiquement impossible de comprendre quoi que ce soit à cette histoire de fou, il y a bel et bien des liens amoureux qui se créent.

C’est alors que des robots vont surgir de la corne de Naoto, un premier, puis un deuxième. Des combats vont voir le jour. Des combats contre qui, contre quoi, il est assez difficile de le savoir. Mais une chose est sûre, avec Furi Kuri on ne s’ennuie pas!

Vous l’aurez compris, le grand point fort de cette série est le rythme. Rapide et nerveux, celui-ci est ponctué par une bande sonore de style hard-rock. Les chansons issues des albums du groupe japonais “The Pillows” sont parfaitement adaptées et synchronisées aux scènes de l’animé.

Un autre grand point fort d’FLCL est son animation. En effet, l’une des scènes du premier épisode, par exemple, est animée à la façon d’un manga. En d’autres mots, ce sont des planches de BD successives qui nous racontent l’histoire lors de cette scène.

Ce n’est donc pas la narration ni le développement des personnages qui rend cette série si spéciale, mais bien la créativité des producteurs à rendre le monde de Furi Kuri complètement farfelu.

Et comme je vous le disais, cette série nous la devons à la Gainax, studio également créateur de Nadia Et Le Secret De L’Eau Bleue, Gunbuster, ou encore le célèbre Evangélion.

Assez différente de ces dernières, Furi Kuri est une série déroutante, empreinte de beaucoup d’humour, et surtout à ne pas manquer!

En quelques mots...

Cindy Willeme
Alexandre Marlier

Furi Kuri - FLCL

Japanime de science fiction ayant pour thème le passage de l'adolescence à l'âge adulte. Dérangeant. Pour un public adulte.

User Rating: Be the first one !
Crédits Photos:
Gainax
Tags

Cindy Willeme

Cindy Willeme est licenciée en Analyse des médias. Elle a réalisé son travail de fin d’études sur la réception de la série Sex & The City, ce qui l’a amenée dans les coulisses d’AFDS.tv. Sortie des études, elle travaille dans l’organisation d’événements en rapport avec l'audio-visuel.

Du même auteur:

Découvrez également

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer