Accueil > Les Suppléments > Episodes > Amicalement Vôtre: 1.01 Overture

Amicalement Vôtre: 1.01 Overture

persuaderspiloteimage

Le premier épisode d’Amicalement Vôtre débute par un résumé. En quelques minutes, le téléspectateur sait ce qu’il faut savoir sur les deux personnages principaux: Brett Sinclair est anglais, Danny Wilde est américain, ils ont leur identité propre, mais mis ensemble, le mélange est détonant.

Si le principal est dit – ils se complètent parfaitement – il faut cependant bien avouer qu’on ne sait pas grand chose d’eux. Le générique vient combler le manque puisqu’il joue sur les dossiers, rouge pour Wilde et bleu pour Sinclair, et les informations que le juge Fulton y a consignées: New York, le dollar, le pétrole, la Navy, Wall Street pour le premier ; Londres, l’aviron, les châteaux anglais, la formule 1 pour le second ; les femmes, le champagne, la côte d’azur pour les deux.

Tout le premier épisode n’est jamais qu’une redite de cette première séquence. On nous prouve qu’ils sont riches: ils roulent en voitures de sport, ils fréquentent les hôtels sélect, ils sont habillés au dernier cri et portent le smoking le soir. Les premières images qui suivent le générique nous rappellent qu’ils sont séducteurs: Danny Wilde est entouré d’hôtesses de l’air ; Brett Sinclair d’auto-stoppeuses.

La course en voiture et la bagarre pour le cocktail Creole Scream démontrent qu’ils sont différents, voire en opposition. Le reste de l’intrigue illustrera leur complémentarité. Pour être honnête, il faut dire que l’opposition entre les deux est un peu factice. Tout compte fait, ils sont surtout très ressemblants sauf que l’un est américain et l’autre anglais.

Le pilote est donc bel et bien une démonstration de ce que la première séquence avait déjà affirmé. On pourrait presque en conclure que le pilote pouvait se terminer au générique de début. A quoi sert donc l’intrigue de ce premier épisode? Pas à résoudre une affaire puisque le juge Fulton savait depuis le début le fin mot de l’histoire. L’important dans cet épisode, c’est le moment où les deux héros décident d’accepter d’aider le juge à coincer le gangster Robert Dupont.

En fait, ils volent au secours du juge qui s’était mis dans une situation délicate. Fulton les avait repérés et intégrés à sa cause dès le début, les deux héros ne font réellement partie de l’équipe qu’au moment où leur engagement est volontaire et où ils s’inquiètent suffisamment du juge pour l’aider. Le pilote montre en fait la signature réciproque d’un contrat entre les différentes parties.

Avant de faire Amicalement Vôtre, Robert S. Baker était le maître d’oeuvre de la série Le Saint, aussi avec Roger Moore. Durant la deuxième saison, il profite d’un épisode de la série pour tester un concept qui lui tenait à coeur depuis longtemps: l’association de deux héros, un américain et un anglais. Pour une aventure, Simon Templar est donc secondé par Rod Huston, un personnage extrêmement proche de Danny Wilde.

Certains disent que cet épisode, ‘Le Roi’, est le véritable pilote de la série. On y retrouve d’ailleurs la Côte d’Azur et la course de voiture qui inaugurera Amicalement Vôtre. On peut cependant y déceler une différence de taille: Simon Templar reste le héros du Saint.

La différence est marquée par le manque de veine de Rod Huston: il perd aux cartes, il perd à pile ou face, plus important il est arrêté par la police alors que la course de voitures venait de commencer. Mais c’est normal après tout pour une série qui possède un héros récurrent. Cet épisode, parce qu’il a permis de démontrer qu’une telle association fonctionnait, a ouvert la porte au concept d’Amicalement Vôtre. Il est d’ailleurs présent dans l’édition DVD de la série.

Mais revenons à Amicalement Vôtre. Le pilote présente également le style de la série. Etonnamment, les images des années ’70 n’ont pas trop mal vieillis. L’intrigue cependant souffre de certains poncifs, de facilités (par exemple quand ils font semblant d’être ivres pour créer la surprise face à leurs adversaires), d’évidence (il est clair qu’ils vont s’opposer pour mieux s’accorder ensuite, que la fille va être séduite, que le juge est mieux renseigné qu’il n’y paraît, etc…).

Mais ce qui frappe surtout, presque 40 ans plus tard, c’est le machisme presque enfantin des héros. Ils sont entourés de filles, ils font la course, ils se bagarrent pour une olive, ils se ferment la porte de l’ascenseur au nez. Cet aspect ne tient plus vraiment la route aujourd’hui.

Le pilote se conclu sur l’acceptation d’une nouvelle affaire par les deux héros. Il s’agit bien entendu d’une fille en détresse. La dernière image de l’épisode est celle d’un ascenseur, où les héros entrent ensemble.

Le premier épisode d’Amicalement Vôtre débute par un résumé. En quelques minutes, le téléspectateur sait ce qu’il faut savoir sur les deux personnages principaux: Brett Sinclair est anglais, Danny Wilde est américain, ils ont leur identité propre, mais mis ensemble, le mélange est détonant. Si le principal est dit – ils se complètent parfaitement – il faut cependant bien avouer qu’on ne sait pas grand chose d’eux. Le générique vient combler le manque puisqu'il joue sur les dossiers, rouge pour Wilde et bleu pour Sinclair, et les informations que le juge Fulton y a consignées: New York, le…

En quelques mots...

Sarah Sepulchre
Alexandre Marlier

Amicalement Vôtre: 1.01 Overture

Critique de l'auteur: Si vous voulez la preuve que le split screen n'a pas été inventé par 24 Heures Chrono. Sinon, c'est fun, c'est enlevé, c'est rythmé.

Note des auditeurs/lecteurs Soyez le premier ou la première !

À propos de Sarah Sepulchre

Sarah Sepulchre est professeure à l’Université de Louvain (UCL, Belgique). Ses recherches portent sur les médias, les fictions, les cultures populaires, les gender studies et particulièrement sur les représentations, les liens entre réalité et fiction. Sa thèse de doctorat était centrée sur les personnages de séries télévisées.
x

Regardez aussi

Magnum: 1.01 Don’t Eat the Snow in Hawaii

L'épisode pilote de Magnum P.I. ne se distingue pas vraiment beaucoup des autres... Sauf que la série s’ouvre sur le pari que Thomas Magnum va gagner et qui va lui permettre de squatter allègrement le domaine de Robin Masters et d’utiliser... la célèbre Ferrari rouge.

The Pacific

The Pacific, c'est tout un pan peu connu par les européens de la seconde guerre mondiale, de la bataille de Guadalcanal à une permission à Melbourne en passant par les traumatismes des combats, pour terminer par la bataille de Peoleliu, la victoire finale et le retour au pays...