Pigalle, La Nuit

pigallelanuitimage

En 2009, Canal + dans sa case création originale, lance une seconde série après le succès retentissant de Braquo. Changement de décors cette fois, car c’est dans un des quartiers les plus emblématiques de Paris, que la série Pigalle, La Nuit prend ses quartiers.

En 8 épisodes de 52 minutes, la série d’Hervé Hadmar, coécrite avec Marc Herpoux, est un drame dans lequel nous suivrons plusieurs destins contrariés et entrelacés de personnages aux prises d’un environnement aussi sulfureux que fascinant.

Thomas tout d’abord, trader à la City, qui lors d’un séjour à Paris aperçoit sa jeune soeur Emma, qu’il n’a plus vue depuis deux ans, sur la scène d’un spectacle d’effeuillage dans le bien nommé club le Folie’s. Décidé à découvrir le nouveau destin d’Emma, Thomas se butera pourtant à la disparition soudaine et mystérieuse de cette dernière et se retrouvera bien malgré lui lié au conflit qui oppose Nadir Zainoun, le patron du Folie’s, aux étranges patrons d’un nouveau club concurrent sur le point d’ouvrir, le Paradise…

Au casting, des têtes bien connues, puisqu’on retrouve Jalil Lespert et Armelle Deutsch dans les rôles de Thomas et Emma, Simon Abkarian en patron du Folie’s, mais aussi Sara Martins, Catherine Mouchet et Eric Ruf.

Malgré un joli succès d’audience et des critiques dithyrambiques de la presse, Canal + n’a pas souhaité prolonger l’aventure avec une seconde saison, bien qu’initialement prévue. La série fût même annulée quelques jours avant le début du tournage de ce second volet, finalement passé à la trappe.

Pour quelles raisons, malgré tous les atouts de Pigalle, La Nuit, la série s’est-elle arrêtée de manière abrupte après une seule et unique saison? C’est l’une des questions à laquelle nous tentons de répondre dans notre dossier podcast à découvrir ci-dessus.

En 2009, Canal + dans sa case création originale, lance une seconde série après le succès retentissant de Braquo. Changement de décors cette fois, car c’est dans un des quartiers les plus emblématiques de Paris, que la série Pigalle, La Nuit prend ses quartiers. En 8 épisodes de 52 minutes, la série d’Hervé Hadmar, coécrite avec Marc Herpoux, est un drame dans lequel nous suivrons plusieurs destins contrariés et entrelacés de personnages aux prises d’un environnement aussi sulfureux que fascinant. Thomas tout d’abord, trader à la City, qui lors d’un séjour à Paris aperçoit sa jeune soeur…

En quelques mots...

Tilman Villette
Sarah Sepulchre

Pigalle, La Nuit

Critique de l'auteur: Une série à l’ambiance envoûtante et vénéneuse, d’une beauté plastique indéniable, malheureusement desservie par une scénario cousu de fil blanc et des rebondissements trop artificiels.

Note des auditeurs/lecteurs Soyez le premier ou la première !

À propos de Tilman Villette

Tilman Villette est gestionnaire de dossiers auprès du Fonds du Logement de la Région Bruxelles Capitale. Après sa licence en communication, option journalisme obtenue à l’UCLouvain durant laquelle il a réalisé ses stages au magazine "Télémoustique" et à la RTBF Radio, il a également été enseignant pendant une année.

Laisser un commentaire

x

Regardez aussi

Mozart In The Jungle

Mozart In The Jungle, c'est surtout la confrontation du classique et de la nouveauté: entre les méthodes peu orthodoxes de Rodrigo, qui vont réveiller l'orchestre, et les foudres de sa direction et des financiers... C'est aussi la descente aux enfers d'un chef vieillissant au terme de sa carrière...

Ninja Turtles

Il est difficile de revenir sur la totalité des tares de ce "Ninja Turtles", devenant un véritable mètre étalon du mauvais goût cinématographique. En vrac, nous pourrions citer l’extrême laideur de la production design, mais également des effets spéciaux plutôt indigents.