Accueil > Les Chroniques > Séries Cinéma > Star Trek (2009)

Star Trek (2009)

startrek2009

Quand un jeune créateur de séries à succès décide de faire un film sur une série mythique, cela donne J.J. Abrams, papa d’Alias et Lost, aux manettes de la nouvelle version ciné de “Star Trek”.

Une gageure compte tenu de l’armada de fans, répondant au nom de Trekkies, prête à déchiqueter quiconque manquerait de respect à leur série jouissant d’un culte impressionnant car 10 films en ont déjà été réalisés.

Comment, en effet, ne pas décevoir les fans tout en réussissant à élargir le sujet au grand public afin de ne pas laisser les non-initiés sur le carreau? Et qui plus est comment rendre intéressant et moderne un space opera où les personnages portent des pyjamas moulants tout en discutant des attaques de klingons et des mystères de l’univers?

La tâche était plus que délicate et l’on peut dire que l’on a frôlé ce qui aurait pu être un beau nanar de science-fiction. Afin de satisfaire un maximum de spectateurs, la stratégie d’Abrams a été de ne pas se contenter d’une suite ou d’un remake mais bien de se lancer dans la procédure à la mode: le reboot.

Une remise à zéro de la saga afin de poser de nouvelles bases sur d’anciennes cendres. Il reprend la mythologie de Star Trek et lui apporte une nouvelle teinte, de nouveaux éléments pour enrichir le récit.

Retour aux bases, donc, pour un film qui commence par la naissance chaotique du Capitaine Kirk dans un vaisseau en destruction et l’éducation du jeune Spock, mi-homme mi-vulcain, sur sa planète Vulcain.

Suivront quelques péripéties durant lesquelles on apprendra comment Kirk et Spock sont entrés à Starfleet, un organisme institutionnellement chargé par la Fédération des Planètes Unies de l’exploration de la Galaxie et de la défense de l’espace dont elle a le contrôle, et surtout comment ces personnages totalement antagonistes ont fini par travailler en équipe à bord du célèbre USS Entreprise alors que la planète du peuple des vulcains dont descend Spock est en train d’être détruite par des romuliens belliqueux.

Voila pour le pitch plutôt basique et efficace se concentrant sur une action carrée tendue. Plutôt bien épaulé par un casting aussi hétéroclite qu’homogène, Abrams jouait aussi coup double sur ce point. Composé de jeunes étoiles montantes comme Chris Pine et Zoe Saldana, de visages connus du petit écran comme Zachary Quinto de “Heroes” ou Jennifer Morisson de “Dr. House”, mais également de stars confirmées comme Wynona Ryder ou Eric Bana.

A noter enfin que Leonard Nimoy, le Mr Spock originel, revient faire ici un coucou, non pas en en tant que papa de Spock, mais en Spock du futur! Je vous laisse le plaisir d’en découvrir les raisons biscornues, mais après tout Abrams, avec son “Lost”, a l’habitude des failles spatio-temporelles tordues…

Avec des scènes d’action musclées et originales, des effets spéciaux clinquants et un humour bienvenu, “Star Trek” surprend et désarçonnera même les plus réticents à la série d’origine. Si les trekkies tiqueront sûrement à plusieurs moments, car il faut dire que l’on a parfois plus l’impression d’être dans “Star Wars” que “Star Trek”, cette cure de jouvence salvatrice est était une condition sine qua non afin que le film devienne un succès grand public.

S’il n’évite pas toujours les chutes de rythme, ni quelques approximations scénaristiques ou quelques fautes de goût, “Star Trek” reste un divertissement bien au-dessus de la moyenne.

Et si l’on se dit que l’on n’a pas affaire à un chef d’oeuvre, à un grand film, au moins aura-t-on droit à un bon film!

Quand un jeune créateur de séries à succès décide de faire un film sur une série mythique, cela donne J.J. Abrams, papa d'Alias et Lost, aux manettes de la nouvelle version ciné de "Star Trek". Une gageure compte tenu de l'armada de fans, répondant au nom de Trekkies, prête à déchiqueter quiconque manquerait de respect à leur série jouissant d'un culte impressionnant car 10 films en ont déjà été réalisés. Comment, en effet, ne pas décevoir les fans tout en réussissant à élargir le sujet au grand public afin de ne pas laisser les non-initiés sur le…

En quelques mots...

Tilman Villette
Alexandre Marlier
Cindy Willeme

Star Trek (2009)

Critique de l'auteur: J.J. Abrams reboot et dépoussière une saga exsangue. Un exploit.

Note des auditeurs/lecteurs Soyez le premier ou la première !

À propos de Tilman Villette

Tilman Villette est gestionnaire de dossiers auprès du Fonds du Logement de la Région Bruxelles Capitale. Après sa licence en communication, option journalisme obtenue à l’UCLouvain durant laquelle il a réalisé ses stages au magazine “Télémoustique” et à la RTBF Radio, il a également été enseignant pendant une année.

Laisser un commentaire

x

Regardez aussi

Île De L’Etrange (l’)

Après le décès de son père, Mike Dolan revient sur son île natale "Glory" après 7 ans d'absence. Mais il n'y est pas le bienvenu car depuis son départ, il a écrit un livre à succès qui raconte sa jeunesse et brocarde tout ceux qu'il a laissé là, famille comprise. L'accueil risque donc d'être glacial...

Témoins (les)

Dans le Nord de la France, dans la région du Tréport, d’étranges faits viennent secouer les habitants du coin. Des tombes se voient profanées et les morts ainsi déterrés sont placés et mis en scène dans des maisons-témoins. Dans ce décorum aseptisé, le même rituel semble se répéter...