Accueil > Les Chroniques > Séries Cinéma > X-Files, Fight The Future

X-Files, Fight The Future

X-Files, Fight The Future Image

Cas très particulier qu’est celui de l’adaptation cinématographique de la série X-Files. En effet, lorsqu’une série à succès est adaptée au cinéma, sa diffusion à la télé est généralement terminée depuis plusieurs années. Le film est souvent l’occasion de résumer en quelque sorte l’esprit de la fiction télévisuelle.

Ce qui rend l’élaboration du scénario très compliquée. Puisqu’il s’agit de plaire aux fans de la première heure, sous peine de lynchage, mais en même temps, il faut arriver à séduire le public qui ne connaît pas ou peu la série.

De plus, le casting change dans la majorité des cas. Les acteurs originaux sont souvent trop vieux pour interpréter les rôles qui ont fait leur gloire, il faut donc faire appel à de nouvelles têtes. Or, il est très difficile pour un acteur de se glisser dans la peau d’un personnage que le public connaît. La moindre fausse note sera sanctionnée.

Bref, toute la difficulté réside dans le fait de retrouver la formule qui a fait le succès de la série en la remettant au goût du jour.

Ce n’est pas le cas de “X-Files, Combattre Le Futur”. Premièrement, ce sont les acteurs originaux qui reprennent leur rôle: David Duchovny et Gillian Anderson. Deuxièmement, les producteurs et scénaristes restent les mêmes avec en tête d’affiche, Chris Carter qui reste aux commandes du scénario.

Les fans ne risquaient donc pas d’être dépaysés. Quant à l’histoire du film, elle n’a pas pour but de synthétiser la série puisqu’elle s’insère précisément entre la fin de la saison 5 et le début de la 6.

Tous ses éléments semblaient garantir la réussite de l’entreprise.

Pourtant, le film n’obtint qu’un succès mitigé. Pas un bide, loin de là. Mais alors que la série faisait l’objet d’un véritable culte et qu’elle était au centre d’un tapage médiatique sans précédent, on était en droit de s’attendre à un vrai raz de marée.

Quelles sont les raisons de cet échec? Parce que, à y regarder de plus près, le film est loin d’être mauvais.

Seulement voilà, vu que les scénaristes, réalisateurs et les acteurs sont restés les mêmes, on a plus l’impression de se retrouver devant un long épisode de la série plutôt que de regarder un film à part entière.

Le film a donc les qualités et les défauts de la série. Soit on aime l’ambiance de X-Files (avec ses complots à n’en plus finir), soit on la déteste.

A côté de cela, le scénario tente un grand écart assez maladroit. Il essaie à la fois de contenter les fans et de permettre aux non-initiés d’approcher l’univers si particulier de la série. Mais à trop vouloir plaire à tout le monde, il nage en plein no man’s land.

Ensuite, le fait que l’histoire du film laisse pas mal de questions sans réponse a laissé bon nombre de spectateurs sur leur faim.

Le film réserve pourtant quelques bons moments comme la confrontation entre David Duchovny et Martin Landau… Un clin d’oeil que les fans de la série Mission: Impossible ont beaucoup apprécié.

Ensuite, les effets spéciaux et l’ambiance du film ont été particulièrement soignés.

Et enfin, le film vaut le coup d’oeil, ne serait-ce que pour la scène où Mulder avoue la nature de ses sentiments à Scully. Un rapprochement que les fans de la série espéraient depuis bien longtemps.

Cas très particulier qu'est celui de l'adaptation cinématographique de la série X-Files. En effet, lorsqu'une série à succès est adaptée au cinéma, sa diffusion à la télé est généralement terminée depuis plusieurs années. Le film est souvent l'occasion de résumer en quelque sorte l'esprit de la fiction télévisuelle. Ce qui rend l'élaboration du scénario très compliquée. Puisqu'il s'agit de plaire aux fans de la première heure, sous peine de lynchage, mais en même temps, il faut arriver à séduire le public qui ne connaît pas ou peu la série. De plus, le casting change dans la majorité…

En quelques mots...

Nathanaël Picas
Alexandre Marlier
Cindy Willeme
Sarah Sepulchre
Tilman Villette

X-Files, Fight The Future

Critique de l'auteur: Film de transition entre les saisons 5 et 6 de la série mythique. Et le premier baiser tant attendu entre Scully et Mulder. Un bon épisode, sauce cinéma.

Note des auditeurs/lecteurs Soyez le premier ou la première !

À propos de Nathanaël Picas

Nathanaël Picas a suivi des études de journalisme à l’Université Catholique de Louvain. Sa formation terminée, il a travaillé en tant que journaliste free lance pour la presse écrite et télévisée. Il a également été animateur sur Musiq’3. C’est à cette époque qu’il a rejoint l’équipe d’AFDS. En 2005, il devient attaché de presse dans une agence de communication.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Regardez aussi

Melrose Place

Melrose Place fera les beaux jours de la Fox de 1992 à 1999, 226 épisodes remplis de rebondissements, de vengeances, de coups tordus, de personnages haut en couleur et complètement dingues. Meurtres, résurrections, kidnapping... Melrose Place fut le premier soap totalement décomplexé.

Lois & Clark: 2.21 Whine, Whine, Whine

Episode charnière de la série Loïs et Clark: celui durant lequel Loïs découvre que Clark Kent est Superman. En soi, ce n'est pas vraiment un épisode exceptionnel ni dans son écriture ni dans sa mise en scène. Mais il est très important car il bouleverse toute l'histoire et la dynamique de la série.