Accueil > Les Chroniques > Séries Cinéma > Charlie Et Ses Drôles De Dames

Charlie Et Ses Drôles De Dames

Cas épineux qu’est celui de l’adaptation cinématographique de la série “Drôles De Dames” ou en anglais “Charlie’s Angels”. Cas épineux parce que le film divise: certains adorent le ton décomplexé à la limite du clip, voire du dessin animé, d’autres crient au blasphème: ils ne retrouvent quasiment aucun élément de leur série culte dans le film.

Afin d’y voir un peu plus clair, rappelons en quelques mots ce que sont que les “Drôles De Dames“, cette série phare des années ’70. Il s’agit d’une série d’aventures où un homme riche, “Charlie”, crée une agence de détectives composée de 3 femmes. Ces dernières sont aidées par Bosley, l’homme de main et de confiance du mystérieux Charlie.

Pourquoi mystérieux? Parce qu’on ne voit jamais la tête du bonhomme. Il s’exprime toujours par l’intermédiaire d’un téléphone. Chaque semaine, Charlie confiait une mission à ses anges.

A l’époque, la série a été taxée de vulgaire et sexiste. Il est vrai qu’elle alignait un bon nombre de clichés sur les femmes. Elle s’est fait également connaître parce qu’on y voyait pour la première fois des femmes ne portant pas de soutien-gorge.

Toujours est-il qu’il s’agit d’une des premières séries à mettre en avant 3 jeunes femmes fortes, intelligentes et cultivées. Trois femmes en position de pouvoir qui déjouaient les enquêtes complexes tout en restant féminines. Elles se montraient plus fortes que les hommes dans la majorité des situations. La série permit d’ailleurs à l’actrice Farah Fawcett de devenir l’une des femmes les plus populaires d’Amérique (bien qu’elle ne participa qu’à la première saison de cette série qui en compte 5).

Pourtant, malgré sa popularité, force est de constater que la série n’est pas d’une qualité extrême. Les scénarios sont souvent pauvres et uniquement prétextes à mettre en valeur ses actrices ou du moins leur plastique. Des défauts que l’ont retrouve dans le film… mais qui prennent d’inquiétantes proportions à cause du changement de format.

Le scénario est famélique et peut se résumer en quelques mots: quelqu’un veut tuer Charlie et c’est aux Drôles De Dames de le sauver. Soit. Mais, nous savons que la série ne brillait pas non plus pour la qualité de ses scénarios. L’ennui est que le film enfile les scénettes parfois inspirées mais plus souvent ridicules ; et sombre dans des clichés hallucinants.

Les Drôles De Dames y sont des espèces de femmes enfants qui sont tour à tour totalement idiotes ou totalement cultivées. D’un côté, elles se disputent comme des gamines pour des histoires de mecs ou de vêtements, de l’autre côté, elles sont capables de désamorcer une bombe les yeux fermés et de reconnaître une race spécifique d’oiseau rien que par son chant.

De plus, là où la série se voulait féministe, le film régresse et montre les femmes comme des objets. Les voir se déguiser en allemandes bavaroises avec costume local, tresses blondes et sabots de bois (encore des clichés) est consternant.

Pourtant le film a été un succès. Pourquoi? Un élément de réponse se trouve dans le casting. Exit les actrices de la série, et bonjour aux nouvelles bombes du moment: Cameron Diaz, Lucy Liu (l’incendiaire Ling dans Ally McBeal) et Drew Barrymore. La fiancée de ET est également productrice du film. Quant à Bosley, il est interprété par Bill Murray. Il est évident que le charme des 3 héroïnes a dû convaincre plus d’un téléspectateur masculin à se déplacer dans une salle de cinéma.

Aux commandes du film, nous retrouvons Joseph McGinty Nichol, alias Mc G, un réalisateur de clips. Et c’est très justement l’approche qu’il a donnée à son film. On a souvent l’impression d’assister à un très long clip avec de belles femmes qui balancent du croupion. Mais d’un autre côté, ce style visuel a quelque chose de jouissif. Le parfait exemple du film pop-corn: pas besoin de neurone, c’est léger et ça se regarde comme MTV, en fond visuel lors d’une soirée entre copains.

À propos de Nathanaël Picas

Nathanaël Picas a suivi des études de journalisme à l’Université Catholique de Louvain. Sa formation terminée, il a travaillé en tant que journaliste free lance pour la presse écrite et télévisée. Il a également été animateur sur Musiq’3. C’est à cette époque qu’il a rejoint l’équipe d’AFDS. En 2005, il devient attaché de presse dans une agence de communication.
x

Regardez aussi

Aventures De Sinbad (les)

Plongez dans la légende des 1001 nuits. Shéhérazade, fille de vizir, nous raconte les aventures du jeune marin Sinbad du temps de la dynastie des abbassides. Ses voyages l'emmènent aux 4 coins du monde de l'Est de l'Afrique au Sud de l'Asie.

Melrose Place

Melrose Place fera les beaux jours de la Fox de 1992 à 1999, 226 épisodes remplis de rebondissements, de vengeances, de coups tordus, de personnages haut en couleur et complètement dingues. Meurtres, résurrections, kidnapping... Melrose Place fut le premier soap totalement décomplexé.