Génériques en Série

Ghost Whisperer

Dans la catégorie des génériques originaux et esthétiquement beaux, je retiendrai celui de Ghost Whisperer, traduit chez nous par Melinda Entre Deux Mondes. Une série diffusée en France depuis septembre 2006.

En deux mots, l’histoire: Melinda Gordon a un don que sa grand-mère possédait également, elle a la faculté de communiquer avec l’esprit des morts, coincés dans ce monde. Il leur reste une mission à accomplir avant de passer “de l’autre côté”, une tâche qu’ils ne peuvent accomplir seuls.

Considérant son don comme une bénédiction, Melinda est déterminée à aider ceux qui en ont besoin, morts ou vivants, en se faisant l’intermédiaire entre ces deux mondes.

Avec Ghost Whisperer, on a droit ici à un générique complètement surréaliste, des images qui ne sont pas sans rappeler certains tableaux de Magritte. Graphiquement, ça donne quelque chose de très joli. On est dans le monde du rêve, du paranormal.

Le seul point qui relie ce monde au nôtre c’est la présence récurrente de Melinda jouée par Jennifer Love Hewitt (La Vie A Cinq), l’héroïne de cette série. Elle apparaît d’ailleurs directement au centre de l’écran dès le premier plan, derrière la brume qui se dissipe.

Autour d’elle, des trous avec des hommes qui en sortent. Cela fait penser au jeu où l’on doit frapper rapidement sur des lapins qui sortent de terriers.

Apparaît ensuite une abeille et des arbustes fleuris. On voit alors de nouveau Jennifer Love Hewitt qui se déchire littéralement en deux en commençant par le sommet du crane comme si elle était une simple feuille de papier.

Le plan suivant est vraiment très beau et complètement surréaliste. Une robe et un costume flottent grâce à des ailes d’anges. Les couleurs choisies sont pastel et vieillies. On voit ensuite une chaumière dans un champ de fleurs, tout paraît irréel dans ce générique.

Puis, Jennifer Love Hewitt se retrouve dans un nuage à côté d’un petit garçon qui fait froid dans le dos. On comprend qu’il appartient à un autre temps et que c’est un esprit. Ensuite viennent une succession de plans qui font penser immanquablement à la mort et à l’au-delà.

Revoilà alors l’abeille du départ qui rejoint un essaim de ses congénères. Elles sont en train d’habiller littéralement une jeune fille qui tient une fleur. Il y a une touche de romantisme morbide dans ces plans.

Le titre de la série apparaît enfin avec l’abeille qui vient se poser dessus et un clair de lune qui se dessine à la place du “O”. Le générique se clôture sur un gros plan de Jennifer Love Hewitt.

La façon dont les gens sont habillés donne un côté rétro à l’ensemble. La brume et les nuages sont omniprésents. La musique est douce et rythmée. Il y a une alternance dans les mouvements de la caméra: une fois rapide, une fois lent. Ce qui donne du rythme visuellement au générique.

N’ayant pas vu Ghost Whisperer, je ne sais pas ce qu’elle vaut, mais son générique donne envie de se plonger dans cet univers étrange et irréel.

En quelques mots...

Lise-Marie Cassart
Alexandre Marlier
Sarah Sepulchre
Sophie Sourdiaucourt

Ghost Whisperer

Un générique superbe mais un peu glauque, loin de la nunucherie de la série.

User Rating: Be the first one !
Crédits Photos:
ABC ProductionsCBS TVSander/Moses ProductionsTouchstone Television
Tags

Lise-Marie Cassart

Lise-Marie est journaliste. Elle travaille pour la presse écrite, et plus précisément pour le magazine féminin « Flair ». Lise-Marie a rejoint l’équipe en septembre 2004. Elle a, notamment, décortiqué durant 3 saisons les génériques de séries, tant niveau musical qu’au point de vue des images. Lise-Marie a quitté l'équipe d'AFDS en juin 2008.

Du même auteur:

Découvrez également

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer