AFDS News

Juliette Gréco, inoubliable Belphégor, est décédée

C’est une grande Dame qui nous a quitté ce mercredi. Juliette Gréco, icône de la chanson française (mais pas que), est décédée à l’âge de 93 ans à Ramatuelle dans le Var. Née le 7 février 1927 à Montpellier, la guerre fait fuir sa famille dans le Périgord. En 1943, sa mère et sa sœur sont déportées, elle-même est incarcérée en France une dizaine de jours.

Dès la fin de la guerre, sa liberté et sa beauté naturelle séduisent intellectuels et artistes du quartier de Saint-Germain-des-Prés, à Paris. Raymond Queneau et Jean-Paul Sartre signent ses premiers succès de chanteuse. Elle élargit son répertoire avec Prévert, Boris Vian, Charles Aznavour. Dans les années 60, elle interprète les plus grands auteurs d’alors: Serge Gainsbourg, Léo Ferré, Jacques Brel ou encore Georges Brassens.

Comédienne également, elle avait joué notamment dans “Bonjour Tristesse”, aux côtés de Deborah Kerr dans cette adaptation du best-seller de Françoise Sagan par Otto Preminger.

Mais c’est son rôle dans le feuilleton “Belphégor Ou Le Fantôme Du Louvre” sur l’ORTF qui la fait triompher sur le petit écran en 1965. Ce sera son unique participation à une série télévisée.

Ce sont les mots qui dictent le geste, jusqu’au bout des doigts“, disait celle qui avait lancé au printemps 2015 une grande tournée d’adieux, pendant laquelle elle avait fêté ses 89 ans sur la scène du Théâtre de la Ville, lieu même où elle avait créé en 1968 son plus grand succès, l’espiègle “Déshabillez-moi”.

Crédits Photos:
ORTFSociété Nouvelle Pathé Cinéma

Rédaction

Depuis 20 ans, les journalistes d'Aux Frontières des Séries décryptent et analysent feuilletons et séries TV... Les séries sont présentes sur toutes les chaînes de télévision, à toute heure et touchent tous les publics. Ces fictions sont les héritières d’une longue tradition de « séries » qui a débuté avec la presse écrite et s’est poursuivie à la radio pour atterrir enfin sur le petit écran.

Du même auteur:

Bouton retour en haut de la page