Accueil > Les Chroniques > Who's Who > Leonard Nimoy

Leonard Nimoy

leonardnimoyimage

Leonard Nimoy a écrit deux autobiographies. “Je Ne Suis Pas Spock” en 1977 et “Je Suis Spock” en 1995. Et peut-être que tout est dit dans ces deux titres…

Leonard Nimoy est évidemment le Vulcain le plus connu de l’univers, plus spécifiquement de l’univers de Star Trek. C’est dans un épisode d’une série précédente de Gene Roddenberry (Le Lieutenant, 1963-1964) qu’il a été repéré par le producteur exécutif.

Il incarne Spock de 1966 à 1969. Son visage austère convient parfaitement bien à l’officier scientifique de l’Enterprise. En effet, le personnage est surtout connu pour le conflit qui l’anime. Il est partagé entre la raison que lui confère sa nature vulcaine héritée de son père et les émotions que lui procure sa moitié humaine, héritée de sa mère. Il voudrait être un Vulcain parfait, uniquement mû par la logique, mais ses intuitions humaines ne cessent de resurgir et de l’effrayer.

Ce rôle lui a rapporté trois Emmy Awards, entre autres. Il a aussi participé à la reprise de la série à la fin des années ’70. Il n’apparaissait que dans deux épisodes sur les 11, mais il a aussi accepté de faire partie du film qui a directement suivi. Le premier de la franchise Star Trek.

Ce ne sera pas la fin de sa participation à l’univers de Gene Roddenberry puisqu’il réalise le troisième et le quatrième film en 1984 et 1986. Ce dernier est d’ailleurs le film le plus reconnu par la critique et celui qui a le mieux marché au box-office. Star Trek représente donc une grosse partie de sa carrière d’acteur et de réalisateur.

A l’annulation de Star Trek en 1969, il enchaîne avec une autre fiction de légende: Mission: Impossible. Il y remplace Martin Landau. Ce qui est drôle, c’est que les deux acteurs ont joué dans des space opera (Star Trek pour Nimoy et Cosmos 1999 pour Landau), qu’ils se succèdent dans Mission: Impossible et que le rôle de Spock avait initialement été proposé à Martin Landau.

Dans Mission: Impossible, Leonard Nimoy incarne Paris, l’expert en déguisement et ancien magicien. On peut imaginer qu’après trois ans passés dans la peau d’un Vulcain qui réprime ses émotions, jouer un homme qui se travestit sans cesse a du être jouissif. Il participera aux saisons quatre et cinq.

Pour terminer avec ce chapitre série, il faut savoir qu’il est aussi apparu dans des épisodes de Dragnet, La Quatrième Dimension ou Columbo…

La carrière d’acteur de Leonard Nimoy se décline au cinéma, à la télévision, au théâtre. Elle est bien fournie et pourtant, elle est pratiquement l’arbre qui cache la forêt.

Il a aussi réalisé la version américaine de Trois Hommes Et Un Couffin en 1987. Il a également fait des voix off pour des documentaires et des films d’animation comme Transformers (le long métrage d’animation en 1986), The Pagemaster en 1994.

Plus récemment, il a participé à un épisode de Futurama et des Simpsons. Il a aussi prêté sa voix au jeu vidéo, Civilization IV. Il a écrit une pièce de théâtre, Vincent, basée sur la pièce Van Gogh de Phillip Stephens. Il a participé à un comic book, Primortals, publié par Tekno Comix en 1995. Il s’agit d’une histoire de science-fiction qui lui a été inspirée par des conversations avec Isaac Asimov. Il est poète et musicien. En 2000, il a été nommé docteur honoris causa (Honorary Doctorate of Humane Letters) de l’Université d’Antioch pour son travail sur l’Holocauste.

Mais le domaine dans lequel il s’illustre le plus est la photographie. Il l’a jadis étudiée à l’Université de Californie de Los Angeles (UCLA), mais il n’a jamais terminé son cursus. Cela ne l’a évidemment pas empêché de poursuivre son travail artistique. Il expose pour la première fois ses clichés en 1973. Il est toujours photographe à l’heure actuelle. Ses oeuvres sont visibles, notamment sur internet, sur son site leonardnimoyphotography.com.

Il a également désiré s’investir concrètement pour le développement des arts modernes. Avec sa deuxième femme, il a créé une fondation à son nom qui est destinée à encourager les artistes contemporains. Elle les soutient en leur octroyant des aides financières et en leur fournissant des espaces de travail. Le but est aussi de mettre en relation les artistes entre eux, les artistes et des mécènes, les artistes et les institutions qui peuvent leur apporter leur soutien.

Au moment où il créait sa fondation, en 2003, il a annoncé qu’il prenait sa retraite d’acteur, mais il a cependant accepté de reprendre le rôle du Vulcain aux oreilles pointues pour le onzième film Star Trek sorti en 2009. Je vous le disais: “Je Ne Suis Pas Spock” et “Je Suis Spock”… Tout est dit.

À propos de Sarah Sepulchre

Sarah Sepulchre est professeure à l’Université de Louvain (UCL, Belgique). Ses recherches portent sur les médias, les fictions, les cultures populaires, les gender studies et particulièrement sur les représentations, les liens entre réalité et fiction. Sa thèse de doctorat était centrée sur les personnages de séries télévisées.
x

Regardez aussi

Magnum: 1.01 Don’t Eat the Snow in Hawaii

L'épisode pilote de Magnum P.I. ne se distingue pas vraiment beaucoup des autres... Sauf que la série s’ouvre sur le pari que Thomas Magnum va gagner et qui va lui permettre de squatter allègrement le domaine de Robin Masters et d’utiliser... la célèbre Ferrari rouge.

The Pacific

The Pacific, c'est tout un pan peu connu par les européens de la seconde guerre mondiale, de la bataille de Guadalcanal à une permission à Melbourne en passant par les traumatismes des combats, pour terminer par la bataille de Peoleliu, la victoire finale et le retour au pays...