Loïs Et Clark

loisimage

S’il est une série qui a dépoussiéré le super-héros qu’est Superman, c’est bien Loïs et Clark. Lancée en 1993 par la chaîne américaine ABC, Loïs et Clark est bien plus qu’une simple adaptation télévisuelle du héros kryptonien. En effet, et dès le début, le spectateur comprend que le côté science-fiction de l’histoire n’est pas l’élément essentiel de la série. Alors que Smallville, la récente relecture de Superman, joue énormément sur la mythologie de son héros, Loïs et Clark se présente comme une série féministe.

L’histoire

Clark Kent est journaliste le jour au Daily Planet et le soir il vole au secours de la veuve et de l’orphelin sous les traits de Superman. Il est amoureux de Loïs Lane, l’autre journaliste vedette du Daily Planet. Seulement la donzelle n’a d’yeux que pour Superman et passe son temps à critiquer le brave Clark Kent. Les seuls yeux qu’elle pose sur lui ne sont chargés que d’une forte dose de dédain. Vu qu’il est Superman, ça ne devrait pas poser problème mais ce dernier voudrait que Loïs l’aime pour ce qu’il est vraiment – Clark Kent – et non ce qu’il peut être: Superman.

A cette histoire archi-connue, la scénariste et productrice, Deborah Joy Levine va ajouter une bonne louchée de comédie, de romantisme et surtout de féminisme.

En effet, dès le début, le ton est donné. Le héros de l’histoire n’est pas Superman et ses nombreuses aventures fantastiques mais plutôt Loïs Lane et ses relations houleuses avec le gentil Clark Kent. Souhaitant briser l’image que les bandes dessinées avaient donnée à la jeune journaliste, les scénaristes ont donné à Loïs un rôle nettement plus important et plus valorisant qu’à l’origine. Loïs n’est donc plus le faire-valoir du héros, la demoiselle à sauver. C’est une femme intelligente, bagarreuse et pugnace.

Féministe avant Ally McBeal, elle s’assume financièrement sans l’aide d’un homme. D’ailleurs, elle ne cache pas son ambition: être la meilleure dans le journalisme.

Passionnée par son métier, elle n’hésite pas à se lancer tête baissée dans des enquêtes plus dangereuses les unes que les autres afin de faire éclater la vérité. Clark Kent, de son côté, se contente de freiner la jeune femme et de la sauver régulièrement sous son identité secrète. Ici encore, Loïs se démarque de ses prédécesseurs puisqu’elle sait se battre. Bien souvent, elle met KO ses agresseurs avant que Clark ne puisse intervenir.

Loïs et Clark: une affaire de couples

Pour en revenir à l’histoire de la série, elle est avant tout celle d’un couple: Loïs et Clark. Un couple qui rappelle d’ailleurs fréquemment par son ton et son humour celui formé par Katharine Hepburn et Spencer Tracy. Loïs et Clark passent leur temps à se chamailler, à se mettre des bâtons dans les roues, se jouer des sales tours afin d’obtenir le scoop… bref, ils font tout pour oublier qu’ils sont en réalité fous amoureux l’un de l’autre.

A leurs côtés gravitent d’autres personnages… ou devrais-je dire d’autres couples. En premier, nous avons les parents de Clark. Quand on les voit, on comprend pourquoi leur enfant d’adoption est aussi vertueux. Polis, gentils, attentionnés, aimants, de bons conseils… Ils représentent le couple de parents parfaits. En second, l’autre couple est formé par Perry White et Jimmy Olsen qui entretiennent une relation père-fils qui va s’amplifier durant les saisons. Soulignons qu’au départ, Jimmy formait un autre couple avec la journaliste people “Cat”. Mais le personnage disparaîtra entre la saison un et deux, sans aucune forme d’explication. D’ailleurs Jimmy profitera de ce changement pour modifier totalement son apparence. Et pour cause, l’acteur Michael Landes laissera sa place à Justin Whalin.

Il est symptomatique de noter que la série s’articule pratiquement exclusivement sur la notion de couple. Même les méchants agissent souvent en duos: Tempus et H.G. Wells, Lex Luthor et son secrétaire ou encore ceux qui n’apparaissent que le temps d’un épisode comme les soeurs Newtridge. Dans le cas de ces duos, ils se construisent selon un schéma immuable: le premier est un vrai méchant (aux intentions mauvaises) mais il est toujours secondé par un deuxième, plus gentil et parfois même idiot. La confrontation des deux est donc fréquemment jouissive.

Le casting

Les scénaristes de la série ayant décidés de donner à Loïs un rôle plus important, il leur fallait choisir l’actrice idéale, capable de rendre crédible cette Loïs nouvelle génération. Ils ont fait preuve d’inspiration en jetant leur dévolu sur l’actrice canadienne Teri Hatcher. Tour à tour drôle et touchante, intelligente et naïve, elle apporte au personnage de Loïs Lane un dynamisme remarquable. Ses joutes avec Clark n’en deviennent que plus jouissives.

Elle deviendra d’ailleurs la véritable attraction de la série. En témoigne le nombre de sites Internet qui lui étaient dédiés à l’époque. Il faut dire que la jeune femme n’avait pas froid aux yeux puisqu’elle devint le fantasme de millions d’hommes en posant nue sous la cape de Superman lors d’une séance photo.

Teri Hatcher s’est d’ailleurs beaucoup impliquée dans sa série fétiche puisqu’elle a signé le scénario de quelques épisodes.

A l’arrêt de la série en 1997, l’actrice connut un passage à vide. Elle fit tout de même une apparition remarquée dans le dernier épisode de Seinfield et joua une James Bond girl dans “Demain Ne Meurt Jamais”. Elle profita de cette période de vache maigre pour donner naissance à un enfant.

Aujourd’hui, là revoilà sous les feux de la rampe. En effet, à 40 ans, elle a remporté l’Emmy Award de la meilleure actrice dans une série comique pour son rôle de femme au foyer dans la série “Desperate Housewives“. Une série qui a fait un véritable carton aux Etats-Unis pour sa première saison puisqu’elle a été suivie par 20 millions de téléspectateurs chaque semaine.

Mais revenons à Loïs et Clark, ou plus précisément à Clark, interprété par Dean Cain. Même si son jeu d’acteur paraît plus faible que celui de sa partenaire, Dean Cain possède suffisamment de charme (un subtil mélange entre la douceur et la force) pour emporter l’adhésion du public. Comme Teri Hatcher, l’acteur s’impliquera dans la série en signant également quelques scénarios.

La rumeur veut que ce soient les relations houleuses entre lui et Teri Hatcher qui eurent raison de la série après 4 saisons. L’acteur allant même jusqu’à croquer une gousse d’ail avant les prises de vue pour décontenancer sa partenaire lors des scènes de baiser.

Contrairement à elle, il ne fit pas une grande carrière à l’arrêt de la série. Il participera à quelques téléfilms mais finira par sombrer dans un relatif anonymat.

Le reste du casting ne fait pas défaut non plus. Lane Smith est impeccable dans le rôle de Perry White. Quant aux parents de Clark, Martha et Jonathan, ils sont tout aussi crédibles grâce aux talents de K. Callan et Eddie Jones.

Il n’empêche que ce sont bien les deux acteurs principaux et le duo qu’ils formaient qui fit le succès de la série. Les scénaristes sont arrivés à créer une synergie entre la fonceuse Loïs et le sage Clark très réjouissante.

Les saisons

Loïs et Clark est avant tout une série. Les épisodes peuvent donc être regardés indépendamment les uns des autres puisqu’ils clôturent à chaque fois une histoire complète. Pourtant, ce serait passer à côté d’une bonne partie du plaisir que la série offre. En effet, les liens qui se tissent entre Loïs et Clark au fil des épisodes constituent l’un de ses attraits les plus importants. Sans cela, la série ne serait qu’une sympathique fiction fantastique légère et drôle.

En effet, les scénaristes ont donné à chacun des personnages une dimension et une épaisseur inhabituelles. Osant briser le mythe de Superman et prenant des risques, ils ont permis à leur série d’évoluer intelligemment au cours des saisons. C’est tout de même la première fois que l’on voit Superman se marier et même avoir un enfant (dans le dernier épisode).

Chaque saison a été l’occasion pour les scénaristes de développer un thème particulier autour du couple.

La première saison est celle du premier contact et des premières approches. Clark tombe instantanément amoureux de Loïs mais celle-ci n’a d’yeux que pour Superman. Le couple de reporters se dispute régulièrement mais tous deux finissent par devenir les meilleurs amis du monde.

Dans la deuxième saison, Clark prend les choses en main: il demande à Loïs de sortir avec lui. Elle ne se montre pas insensible à cette demande même si elle continue de fantasmer sur l’homme en collants. Cette saison, la meilleure, sera celle du couple contrarié… elle sera aussi l’une des plus fascinante pour le public qui tentera de glaner dans chaque épisode le moindre geste de rapprochement entre les deux journalistes. Pourtant à chaque fois qu’ils se rapprochent, un événement finit toujours par les séparer.

Et aussi bizarre que cela puisse paraître, c’est Superman lui-même qui est à l’origine des tensions. Quand Loïs tente d’ouvrir son coeur à Clark, celui-ci reçoit invariablement un appel au secours et se voit obligé de laisser la jeune femme sur le carreau. Cette dernière finira même par se laisser séduire par un beau détective. Malgré les nombreuses tentatives ratées, le couple arrive pourtant à se construire au fil des épisodes. En fin de saison, Clark va jusqu’à demander à Loïs de l’épouser.

La saison 3 débute sur la demande en mariage de Clark. Loïs refuse mais avoue à Clark qu’elle a compris qu’il est Superman. Ce retournement de situation était très osé de la part des scénaristes. D’ailleurs, Deborah Joy Levine, la scénariste de base, a été écartée de la production. En effet, elle était formellement opposée au fait que Loïs découvre la double identité de Clark. Privée de son élément moteur originel “Comment le couple peut se former”, la série arrive néanmoins à se renouveler en approchant un nouveau thème: “comment vivre ensemble”.

A noter que la fin de cette saison sera particulièrement éprouvante pour les téléspectateurs. La série abandonne ainsi le temps d’une dizaine d’épisode son approche “sérielle” pour devenir un véritable feuilleton. Loïs est enlevée, perd la mémoire, rate son mariage et est remplacée par un clone. Clark tente désespérément de retrouver son amour mais une fois encore un nombre incalculable d’obstacles se dresseront sur sa route.

La saison 4 sera la saison la plus faible. Loïs et Clark finiront par se marier et habiteront ensemble. Même si la série reste légère, elle n’évitera pas certains excès d’eau de rose dans cette dernière partie. L’épisode final laissera tout de même le spectateur sur sa fin: Loïs et Clark, incapables d’avoir un enfant, finiront par en trouver un abandonné par les kryptoniens.

Bref, Loïs et Clark est une des ces séries à ne pas manquer. Drôle et touchante, elle a tout pour mériter votre attention.

Enfin, sachez que la version française de la série est suffisamment de qualité pour être appréciée.

S'il est une série qui a dépoussiéré le super-héros qu'est Superman, c'est bien Loïs et Clark. Lancée en 1993 par la chaîne américaine ABC, Loïs et Clark est bien plus qu'une simple adaptation télévisuelle du héros kryptonien. En effet, et dès le début, le spectateur comprend que le côté science-fiction de l'histoire n'est pas l'élément essentiel de la série. Alors que Smallville, la récente relecture de Superman, joue énormément sur la mythologie de son héros, Loïs et Clark se présente comme une série féministe. L'histoire Clark Kent est journaliste le jour au Daily Planet et le soir…

En quelques mots...

Nathanaël Picas
Cindy Willeme
Sarah Sepulchre
Sophie Sourdiaucourt

Loïs Et Clark

Critique de l'auteur: Délicieusement kitsch, cette série fait la part belle à Loïs et décrit avec bonheur et perspicacité les péripéties d'un couple naissant. Mais un épisode final navrant.

Note des auditeurs/lecteurs Soyez le premier ou la première !

À propos de Nathanaël Picas

Nathanaël Picas a suivi des études de journalisme à l’Université Catholique de Louvain. Sa formation terminée, il a travaillé en tant que journaliste free lance pour la presse écrite et télévisée. Il a également été animateur sur Musiq’3. C’est à cette époque qu’il a rejoint l’équipe d’AFDS. En 2005, il devient attaché de presse dans une agence de communication.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Regardez aussi

Melrose Place

Melrose Place fera les beaux jours de la Fox de 1992 à 1999, 226 épisodes remplis de rebondissements, de vengeances, de coups tordus, de personnages haut en couleur et complètement dingues. Meurtres, résurrections, kidnapping... Melrose Place fut le premier soap totalement décomplexé.

Lois & Clark: 2.21 Whine, Whine, Whine

Episode charnière de la série Loïs et Clark: celui durant lequel Loïs découvre que Clark Kent est Superman. En soi, ce n'est pas vraiment un épisode exceptionnel ni dans son écriture ni dans sa mise en scène. Mais il est très important car il bouleverse toute l'histoire et la dynamique de la série.