Accueil > Les Chroniques > Séries Craignos > Dreams: 1 Rêve, 2 Vies

Dreams: 1 Rêve, 2 Vies

dreams1reveimage

On croyait avoir touché le fond avec Hélène Et Les Garçons, Le Miel Et Les Abeilles et autres productions AB. Et bien, partons explorer les abysses avec Dreams: 1 Rêve, 2 Vies.

Cette adaptation d’une telenovela argentine est produite par Jean-Manuel DuPont pour NRJ12, ce qui est déjà gage de “grande” qualité. Reprenant les codes et les acteurs de la télé-réalité low cost, la série enchaîne 40 épisodes pénibles sensés faire rêver des millions d’adolescentes.

Je vous résume le pitch? Je sais bien que personne ici autour de la table n’en a envie, mais je suis bien obligé. Sur l’île paradisiaque de Saint-Martin, les producteurs d’une célèbre émission de télé-crochet “Dream Star” entament le casting de leur nouvelle saison. Quand on sait que l’île compte 75.000 habitants en moyenne, on s’étonne rapidement de la pertinence d’y faire un casting…

Et puis on constate qu’étrangement la proportion de personnes qui veut devenir une star de la chanson y est particulièrement élevée. C’est bien simple, tout le monde veut devenir chanteur.

A commencer par l’héroïne de la série, Miss blonde-quelque chose, dont le papa est un magnat de l’hôtellerie (Kikou Paris Hilton) mais qui refuse que sa fille entame une carrière d’artiste. Il la verrait bien reprendre l’affaire familiale.

Un enjeu clairement expliqué dans la première scène du pilote, aussi subtile qu’une vache dans un placard, pendant laquelle le paternel vient à la rencontre de sa fille étendue le long de la piscine pour lui tenir un discours très naturel et pas du tout forcé par les scénaristes… Si scénariste il y a.

Je vous donne un aperçu du monologue du géniteur: “je suis très fier de toi tu sais. Mais ce qui me ferait encore plus plaisir c’est tout ce que j’ai construit, c’est toi qui va le poursuivre. Quand je pense que tu voulais être chanteuse quand tu étais ado”. Subtilité totale… appuyée par une grammaire et une construction de phrases approximative. Chapeau bas messieurs les dialoguistes!

Et pour rappeler que sa carrière de chanteuse sera un chemin bordé d’épines, les scénaristes rajoutent une petite couche supplémentaire: la mère de bombasse aurait abandonné le lit conjugal alors que la petite n’avait que 5 ans pour embrasser une carrière de chanteuse. Un traumatisme digne des plus grands qui aurait pu pousser Blondie à enfiler des collants et un costume de Batman pour faire régner l’ordre et la justice sur ce lopin de terre perdu au milieu de l’océan.

Difficulté supplémentaire, le padre pousse sa progéniture dans les bras du fils d’un autre propriétaire d’hôtels. Un beau gosse riche, donc forcément puant, qui ne recule devant aucune technique de drague, même les plus navrantes, pour attirer Miss Beau Parti dans ses filets… Et qui est tellement suffisant qu’il ne remarque même pas le peu d’intérêt que la donzelle lui porte.

Car Boucle D’Or n’a d’yeux que pour le jeune homme qu’elle vient tout juste de rencontrer… Mais le pauvre n’est qu’un malheureux plagiste. L’animosité du père pour cet être insignifiant n’aura d’égal que l’attirance de sa fille pour le beau brun un peu paumé mais qui, par chance, est musicien. Et surtout, pour ne pas déplaire aux téléspectatrices, passe la moitié de son temps torse nu. C’est d’ailleurs son seul trait de caractère.

Blondinette le confiera directement à sa meilleure amie: “J’ai rencontré un mec super. Il est trop beeeeaaaau”. Hélas, trois fois hélas, le sort semble s’acharner sur Miss Cuillère En Or Dans La Bouche puisque le beau gosse est très très en couple avec une autre bombasse. Brune cette fois-ci. Mais tout aussi apprentie chanteuse.

Qui dit brune, dit évidemment peste. La dragonne passe son temps à se montrer désagréable avec tous les personnages sans la moindre raison. Et pour bien appuyer son niveau de connasse attitude, l’actrice la fait minauder en secouant les seins ou ponctue chacune de ses phrases chocs par un mouvement de tête faisant voltiger ses cheveux dans les airs. Prends ça dans ta face, actor studio!

Heureusement, la vie de Blondinette va changer! Sa meilleure amie (jouée par Magali Vaé, pas la peine d’en dire plus) a une idée d’enfer: l’emmener chez le coiffeur-travelo de l’île (soupir) pour qu’il lui pose une perruque… et devienne ainsi un clone de Fauve Hautot…

Désormais, la Cosette de NRJ12 se fera appeler Jess! Le stratagème fonctionne à merveille: personne ne reconnaît Blondine et Jess peut désormais commencer sa formidable ascension dans le monde du showbizz au nez et à la barbe de son père.

Passons sous silence cet atroce copier-coller d’Hannah Montana et espérons sincèrement que Jess ne terminera pas sa carrière nue sur une boule de démolition en chopant le tétanos à force de lécher la trousse à outils d’un plombier.

Et autant vous prévenir que c’est mal parti puisque Mèches Dorées – pardon Jess – a un style vestimentaire plus proche de la prosti-pute que de la chanteuse à voix.

Ce triste salmigondis faisant office de scénario n’est pas aidé par les producteurs, visiblement décidés à faire des économies sur tout:

  • acteurs en total free style dont les dialogues semblent être inventés au moment où l’on crie action,
  • réalisation pas très mise en scène où l’on semble se ficher totalement que l’ombre du caméraman apparaisse dans de nombreux plans,
  • travail sonore réalisé par le stagiaire de la bande… C’est ainsi qu’un casting passé devant une dizaine de personnes se transforme en standing ovation sonore digne de Paris-Bercy,
  • j’en passe et des meilleures…

Le bouquet final étant assuré par la musique du générique et des intermèdes: une bouillasse aux mélodies insignifiantes dont les paroles ont été écrites par un môme de 5 ans.

Arriver à un tel stade de nullité, on ne peut que crier au génie. Ou au scandale… Et remettre le dossier aux mains de la justice.

On croyait avoir touché le fond avec Hélène Et Les Garçons, Le Miel Et Les Abeilles et autres productions AB. Et bien, partons explorer les abysses avec Dreams: 1 Rêve, 2 Vies. Cette adaptation d'une telenovela argentine est produite par Jean-Manuel DuPont pour NRJ12, ce qui est déjà gage de "grande" qualité. Reprenant les codes et les acteurs de la télé-réalité low cost, la série enchaîne 40 épisodes pénibles sensés faire rêver des millions d'adolescentes. Je vous résume le pitch? Je sais bien que personne ici autour de la table n'en a envie, mais je suis bien…

En quelques mots...

Nathanaël Picas

Dreams: 1 Rêve, 2 Vies

Critique de l'auteur: Salmigondis scénaristique reprenant les codes (et les acteurs) de la télé-réalité pour un résultat aussi enthousiasmant qu'une visite chez le proctologue. Navrant et cheap. A regarder si vous voulez vous griller quelques neurones en plus.

Note des auditeurs/lecteurs Soyez le premier ou la première !

À propos de Nathanaël Picas

Nathanaël Picas a suivi des études de journalisme à l’Université Catholique de Louvain. Sa formation terminée, il a travaillé en tant que journaliste free lance pour la presse écrite et télévisée. Il a également été animateur sur Musiq’3. C’est à cette époque qu’il a rejoint l’équipe d’AFDS. En 2005, il devient attaché de presse dans une agence de communication.

Laisser un commentaire

x

Regardez aussi

Titanic: De Sang Et D’Acier

La tragédie industrielle du siècle dernier cache bien plus que la simple histoire d’un navire qui heurte un iceberg et entraîne la mort de milliers de personnes. Car ce bateau, il a bien fallu le construire… en pleine période où les travailleurs ont commencé à se battre pour leurs droits.

Once Upon A Time

Il était une fois un monde, et même plus précisément une ville, dans laquelle les personnages de contes de fées se retrouvent, se croisent, s'aiment, se détestent, se lancent des sortilèges... Il était une fois... Once Upon A Time. Une série qui s'est surtout créée une fanbase importante!