Profit

Profit

Profit débute avec le plan d’une ville typiquement américaine et ses gratte-ciel. On passe ensuite dans un appartement impeccable très design avec une bibliothèque où l’on distingue deux livres: “Triomphe Et Tragédie” et “Manger Sain, Vivre Longtemps”.

L’homme (nu) qu’on croise mange d’ailleurs sainement un petit déjeuner composé de fruits. Il nous déclare tout de go que Wayne Gresham est mort, en face caméra. L’homme n’a aucune expression sur le visage.

Et c’est homme, c’est Jim Profit. Il va succéder à Wayne au poste de directeur général adjoint aux acquisitions de la société Gracen & Gracen.

Jim est donc un cadre supérieur ambitieux qui réussit… Mais apparemment pas toujours grâce à des moyens très légaux. Son credo doit être “La fin justifie les moyens”. Et on se rendra compte rapidement qu’il n’est pas totalement étranger au décès de Wayne Gresham.

Jim Profit est un anti-héros total, même si l’on rit beaucoup également avec lui car il a aussi beaucoup d’humour… mais ce rire devient parfois jaune car on découvre rapidement que ses perversions vont parfois très loin.

Notre homme est complètement anti-morale: il couche avec sa mère (en fait, sa belle-mère, mais on ne le comprendra que plus tard), il tue son père. C’est donc un vrai personnage dénué de tout sens moral, avec aussi quelques facultés très étonnantes: il n’a aucune émotion visible, même lorsqu’il manque de se faire écraser par une voiture ou qu’il s’enfonce un clou dans le pied…

Créée par John McNamara et David Greenwalt, et produite par Stephen J. Cannell, Profit est une fiction largement encensée par les critiques mais fortement boudée par le grand public. Dès le pilote, l’audience s’écroule et les réclamations inondent la chaîne Fox.

Seulement 4 épisodes seront mis à l’antenne. Canal Jimmy a été la première chaîne à diffuser la série dans son intégralité. On ne peut s’empêcher de penser qu’Alain Carrazé a permis que la fiction obtienne la reconnaissance qu’elle méritait.

On vous en parle en détail et on analyse cette fiction pas comme les autres dans notre dossier podcast ci-dessus.

Profit débute avec le plan d'une ville typiquement américaine et ses gratte-ciel. On passe ensuite dans un appartement impeccable très design avec une bibliothèque où l'on distingue deux livres: "Triomphe Et Tragédie" et "Manger Sain, Vivre Longtemps". L'homme (nu) qu'on croise mange d'ailleurs sainement un petit déjeuner composé de fruits. Il nous déclare tout de go que Wayne Gresham est mort, en face caméra. L'homme n'a aucune expression sur le visage. Et c'est homme, c'est Jim Profit. Il va succéder à Wayne au poste de directeur général adjoint aux acquisitions de la société Gracen & Gracen. Jim…

En quelques mots...

Sarah Sepulchre
Alexandre Marlier

Profit

Critique de l'auteur: Jim Profit est probablement l'un des premiers anti-héros des séries TV. Si Profit a fait scandale lors de sa première diffusion sur la Fox, elle est probablement aujourd'hui un peu datée, mais son message reste toujours très actuel...

Note des auditeurs/lecteurs Soyez le premier ou la première !

À propos de Sarah Sepulchre

Sarah Sepulchre est professeure à l’Université de Louvain (UCL, Belgique). Ses recherches portent sur les médias, les fictions, les cultures populaires, les gender studies et particulièrement sur les représentations, les liens entre réalité et fiction. Sa thèse de doctorat était centrée sur les personnages de séries télévisées.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Regardez aussi

Sauvés Par Le Gong

Dans Sauvés Par le Gong, c’est le couple Zach-Kelly qui sous-tend toute la série. Enfin, c’est ce que les scénaristes voudraient qu’on retienne. Ils se sont arrangés pour finir la série sur un "Mariage à Las Vegas" où les deux héros se marient. Mais dans les faits, Zach n’est pas si attaché que cela à Kelly...

Xanadu

Xanadu est une maison de production de films pornographiques créée par la famille Valadine, dans le creux de la vague. Un empire du sexe créé autour d'une égérie des années '80: Elise Jess, devenue l'épouse d'Alex Valadine avant de disparaître mystérieusement...