Dossiers Séries

Commander In Chief

Le Président des Etats-Unis d’Amérique Theodore Bridges décède d’un accident vasculaire cérébral. Dans un tel cas, c’est le Vice-Président qui assure la fin du mandat. Sauf que, le Vice-Président est une femme: Mackenzie Allen.

On lui demande de démissionner pour que le président de la Chambre devienne président. Non pas parce que Mackenzie est une femme (en tous cas, cela n’est jamais avancé comme raison principale), mais bien parce qu’elle est une candidate indépendante, qui avait fait campagne au côté du candidat républicain.

Mackenzie Allen n’a d’ailleurs que peu d’expérience en la matière puisqu’elle n’a siégé que 4 ans au congrès avant de devenir vice-présidente, et qu’auparavant, elle était rectrice d’une université.

En somme, les alliés de Teddy Bridges trouvent qu’elle est très bien pour participer à des inaugurations culturelles et des galas de charité, mais de là à discuter de guerres nucléaires, il y a plus qu’un pas qu’ils ne veulent pas franchir. D’autant qu’elle est loin de partager les visions et le programme du président défunt.

Elle refuse finalement de céder la place, probablement en raison d’une remarque sexiste du président de la chambre. Et contre toute attente, elle devient donc la première Présidente des Etats-Unis. Une candidate qui va devoir faire face à tous les soucis habituels, tout en prouvant qu’elle est capable de remplir la fonction, mais aussi de gérer sa vie de famille…

Commander In Chief, a été diffusée dès le 27 septembre 2005 sur ABC. Les acteurs principaux sont Geena Davis (Thelma & Louise, The Geena Davis Show), Donald Sutherland (JFK, Dirty Sexy Money), Mark-Paul Gosselaar (Sauvés Par Le Gong, New York Police d’Etat), Kyle Secor (Homicide: Life On The Street, Veronica Mars).

La série a remporté en 2006 un Golden Globe de la meilleure actrice dans un drama. Geena Davis et Donald Sutherland ont également été nommés aux Emmys Awards. Mais les audiences en berne ont contraint ABC à l’annuler au terme d’une saison de 18 épisodes.

Retour sur cette série particulière et analyse dans notre dossier podcast à découvrir ci-dessus. Nous vous proposons également une analyse du pilote de Commander in Chief pour approfondir le sujet.

En quelques mots...

Sarah Sepulchre
Alexandre Marlier
Sophie Sourdiaucourt

Commander In Chief

Rien que pour voir Geena Davis prêter serment comme présidente des Etats-Unis ça vaut la peine. La série a malheureusement manqué de souffle.

User Rating: Be the first one !
Crédits Photos:
Battleplan ProductionsTouchstone Television
Tags

Sarah Sepulchre

Sarah Sepulchre est professeure à l’Université de Louvain (UCL, Belgique). Ses recherches portent sur les médias, les fictions, les cultures populaires, les gender studies et particulièrement sur les représentations, les liens entre réalité et fiction. Sa thèse de doctorat était centrée sur les personnages de séries télévisées.

Du même auteur:

Découvrez également

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer