Accueil > Les Chroniques > Who's Who > Kauffman, Crane & Bright

Kauffman, Crane & Bright

Kauffman, Crane & Bright Image

Il est des noms qui fonctionnent en chaîne automatique. Marta Kauffman, David Crane et Kevin Bright sont de ceux là. Les deux premiers comme créateurs, le troisième en tant que producteur.

On serait tenté d’ajouter un quatrième nom: “Friends“. Le trio a signé en effet la Sitcom la plus célèbre de tous les temps. Les aventures du sextet sont avant tout composées de gags tournant autour des situations les plus quotidiennes qui soient, le tout sans réalisme.

Effectivement: pas de thème de société. A New York, tous les habitants ont trente ans, sont célibataires, bien sapés et beaux. “Friends” se permet tout: Phoebe mère porteuse des bébés de son frère, les blagues grivoises,… Tout est prétexte aux gags, sauf les sentiments des personnages qui se déroulent sur l’entièreté des saisons.

Marta Kauffman et David Crane se sont rencontrés sur les bancs de l’université. Ils travaillent ensemble depuis ce moment là, c’est à dire depuis plus de 30 ans maintenant. Ils ont débuté en travaillant sur des comédies musicales. Ils ont par exemple écrit les paroles et le livret de “Personals”, une comédie musicale composée par Michael Skloff.

Ensuite, ils ont viré vers le petit écran. Entre-temps, ils ont croisé le chemin de Kevin Bright. Le producteur a commencé sa carrière à New York où il a travaillé pour David Copperfield, notamment. Il s’est ensuite déplacé vers Los Angeles pour collaborer avec HBO. Il s’associe avec Kauffman et Crane pour créer Kauffman, Crane & Bright Productions.

Le trio va lancer “Dream On”, une référence, au début des années ’90. L’impertinence était déjà de mise. Martin Tupper (le héros, ou plutôt l’anti-héros) vit séparé de sa femme alors que la plupart des sitcoms se déroulent dans des familles “normales”.

Les ébats dénudés du divorcé et de ses conquêtes étaient fréquemment représentés à l’écran. Mais la série était aussi connue pour son traitement visuel particulier. Les épisodes sont truffés d’extraits généralement courts de films, de téléfilms et de feuilletons des années ’30 à ’50. Martin Tupper pensait en image… Le précurseur d’Ally McBeal en quelque sorte. Les extraits sont généralement décalés. Ronald Reagan dans ses mauvais rôles est souvent la victime du procédé. Déjà on retrouve New York, cette fois dans les milieux sélects de l’édition et de la télévision.

Friends” et “Dream On”, deux des Sitcoms les plus marquantes de ces dernières années. On peut dire que le tableau de chasse du trio est déjà plus qu’honorable. Mais ce n’est pas tout. Ils ont créé “The Powers That Be”, “Family Album”, “Jessie”, …

Plus récemment et plus connu, “Les Dessous De Veronica”, avec Kirstie Halley dans le rôle principal. L’humour développé est plus facile, mais certains personnages comme Olive et Josh bénéficient de vraies trouvailles.

Ecriture novatrice, dialogues piquants, gags sans cesse renouvelés, situations délirantes, parfois triviales. Le trio n’a pas froid au yeux, et il aura renouvelé la sitcom, un genre que les années ’80 avaient un peu trop englué dans les comédies familiales.

À propos de Sarah Sepulchre

Sarah Sepulchre est professeure à l’Université de Louvain (UCL, Belgique). Ses recherches portent sur les médias, les fictions, les cultures populaires, les gender studies et particulièrement sur les représentations, les liens entre réalité et fiction. Sa thèse de doctorat était centrée sur les personnages de séries télévisées.

Laisser un commentaire

x

Regardez aussi

Magnum: 1.01 Don’t Eat the Snow in Hawaii

L'épisode pilote de Magnum P.I. ne se distingue pas vraiment beaucoup des autres... Sauf que la série s’ouvre sur le pari que Thomas Magnum va gagner et qui va lui permettre de squatter allègrement le domaine de Robin Masters et d’utiliser... la célèbre Ferrari rouge.

The Pacific

The Pacific, c'est tout un pan peu connu par les européens de la seconde guerre mondiale, de la bataille de Guadalcanal à une permission à Melbourne en passant par les traumatismes des combats, pour terminer par la bataille de Peoleliu, la victoire finale et le retour au pays...