Accueil > Les Chroniques > Who's Who > Robin Williams

Robin Williams

robinwilliamsimage

Il est des acteurs que personne ne déteste.

Qui, bien entendu, agacent certains par leur humour ou attitudes, mais sur lesquels tout le monde s’accordent à dire: c’est un grand acteur!

Robin Williams était de ceux-là.

Aimé par des millions de spectateurs, reconnu et chéri par ses pairs, il marquera l’histoire de l’audiovisuel pour toujours.

Bon, je crois que si il m’entendait, j’aurais droit à un “Are you kidding me? Tu vas me faire une éloge funèbre déprimante, ou quoi? Elle est où ma folie?”. Ben oui, je sais Robin, j’ai essayé, mais je n’arrive pas à me décaler. Alors je vais te faire une bio classique pour te dire combien j’ai aimé ta folie et que la mienne n’est pas à la hauteur…

Ta carrière commence et se finit avec des séries télés (et tu sais, qu’ici c’est notre truc): la première, culte, Happy Days, et la dernière, The Crazy Ones, qui, avouons-le, restera moins dans les annales…

Tu débutes ton parcours de comédien dans les années ’70 en te produisant sur scène, en stand up, dans les cafés théâtres de San Francisco et Los Angeles.

En 1978, lors de ton audition pour le rôle de l’extra-terrestre Mork, quand le réalisateur Garry Marshall te demande de s’asseoir, tu t’assieds immédiatement sur la tête. Ce qui fera dire au producteur que tu étais le seul extra-terrestre à avoir auditionné pour le rôle! Ce gag a d’ailleurs été repris dans la série, lors de la première rencontre entre Fonzie et Mork (où d’ailleurs l’homme à la banane n’est pas plus étonné que ça de voir débarquer un extra-terrestre).

Et c’est ce qui fait ton génie: l’improvisation. Tu étais un créateur de l’instant hors pair, un imitateur avec un registre incroyable d’accents différents. Tu es quand même diplômé de la prestigieuse école Julliard!

Ce talent a, entre autre, été utilisé par Disney pour le film Aladdin. C’était la première fois qu’un personnage était créé sur le modèle d’un acteur. Tu as enregistré une voix test, en improvisation totale. L’utilisation de cette bande son, qui ne devait pas être gardée pour le film, a provoqué de sévères frictions entre Disney et toi. Mais bon, vous vous êtes rabibochés quelques années plus tard et tu as même reçu le titre de Disney Legends.

Des personnages marquants, tu en as incarnés quelques uns! C’est Robert Altman qui va te donner ton premier rôle au cinéma en 1980 dans Popeye. Tu y joue du triceps pour séduire Olive.
Changement de style ensuite dans le très original “Le Monde Selon Garp” où tu incarnes un écrivain entouré d’une famille peu conventionnelle.

Mais le rôle qui te propulse au rang de comédien bankable, c’est celui de l’animateur de radio excentrique qui tente de rendre plus souriant le quotidien de GI’s en guerre et est frappé de censure dans “Good Morning Vietnam”. Dans la réalité, tu as fait plusieurs voyages pour distraire les troupes américaines en Irak et Afghanistan. Même si tu te disais gêné d’être pris en photos avec les militaires, tu étais là pour eux.

Crédité sous le nom de Ray D.Tutto, tu apparais ensuite dans “Les Aventures Du Baron De Münchhausen” de Terry Gilliam, la tête détachée du corps! Tu retrouveras Gilliam, en quête du graal, dans “Le Roi Pêcheur”.

Et en 1989, tu marques des générations de professeurs et d’étudiants avec le célèbre “Oh Capitaine, mon capitaine” dans “Le Cercle Des Poètes Disparus”. Un an plus tard, tu interprètes ton premier rôle du corps médical dans le très touchant “L’Eveil”. Tu revêtiras encore, avec brio, la blouse blanche de Hunter Adams, l’inspirateur des clini-clowns, dans le formidable “Docteur Patch”… A nouveau, le film retentira dans ta vie, car tu seras très présent auprès des enfants malades, toujours soucieux d’apporter le rire dans leurs vies.

Tu seras aussi psychiatre dans Will Hunting, le film qui t’apporteras ton seul oscar, et pour un second rôle. T’as bien fait de faire confiance à Matt Damon et Ben Affleck alors qu’ils étaient inconnus.

Mais on ne peut pas passer à côté de Ms. Doubtfire, of course. J’ai revu le film récemment, et tu arrives encore à me faire oublier que la charmante dame qui garde les enfants, n’en est finalement pas une…

Jumanji, Jack, La Cage Aux Folles ou encore La Fête Des Pères (avec son ami de scène Billy Crystal), te donnent la possibilité de laisser libre cours à ton génie comique. Mais là où tu nous impressionnes, c’est lorsque que tu endosses le rôle d’un psychopathe dans Insomnia ou d’un gérant de magasin de photo obsédé par une famille de clients. Ton interprétation glace le sang!

Tu nous reviens dans la peau du président Teddy Roosevelt (en cire) dans la trilogie “Une Nuit Au Musée” dont le troisième volet sortira après ton décès.

Tes apparitions télévisées sont toujours un événement, une porte ouverte à tes excentricités et tes improvisations en roue libre. Finalement, tu resteras toujours proche du média qui t’a fait connaître. On a pu te voir dans Homicide, Life On The Streets, Friends, New York Unité Spécial, Louie… Et dernièrement dans The Crazy Ones, une sitcom où tu interprètes un créatif, co-propriétaire avec sa fille (interprétée par Sarah Michelle Gellar), d’une boîte de pub à Chicago (par ailleurs ta ville natale). Même si oui, tu surjoues nettement et sors tous tes effets à chaque scène, tu en restes touchant en papa déjanté et loin de la réalité.

Côté vie privée, ça n’a pas été de tout repos! Tu fus marié 3 fois et tu as 3 enfants, Zachary, Cody et Zelda, avec laquelle tu apparais dans une publicité pour le jeu éponyme. Pour honorer ta mémoire de geek, plusieurs sociétés de jeux vidéos, ont décidé de créer des personnages avec tes caractéristiques.

Tu décides de quitter ce monde le 11 août 2014 pour celui d’”Au-Delà Du Réel”, film onirique et propice aux larmes, sur la vie après la mort qui traite aussi du suicide.

A l’heure d’écrire cette chronique, je me suis demandée si ton décès allait influencer mon texte? Si l’émotion que ta mort a provoqué dans le monde entier, y compris chez moi, fausserait l’objectivité de cette bio. Peut-être. Même Koko, ta copine gorille est déprimée!

Mais qui d’autre que Robin Williams aurait pu avoir ce regard enfantin de Jack? Vous imaginez Brad Pitt ou Sean Connery en Peter Pan, vous? Ou Tom Cruise en Ms. Doubtfire?

Bien sur, ce sont des rôles, des textes écrits par des scénaristes et tes intentions ont été dirigées pas des réalisateurs. N’empêche, la tendresse dans ton oeil et le visionnage de nombreuses interviews, m’ont en tout cas confortée dans le sentiment d’affection que j’ai envers toi.

Tu resteras l’homme, déprimé, mal dans sa vie, qui avait malgré tout la décence d’essayer de nous faire rire.

À propos de Sophie Sourdiaucourt

Après un passage par l'IHECS, Sophie a découvert le langage audiovisuel en suivant un écolage de cinéma. Elle a ensuite travaillé dans une compagnie de théâtre. Depuis de nombreuses années, Sophie suit avec intérêt l'actualité des séries et était déjà une auditrice attentive d'"Aux Frontières Des Séries" avant de rejoindre l'équipe en 2012.
x

Regardez aussi

Bernard Yerlès

Né à Etterbeek en 1961, Bernard Yerlès commence sa carrière d’acteur au théâtre et au cinéma en Belgique en tournant, entre autres, avec André Delvaux ou Chantal Ackerman ou encore Jaco Van Dormael (Toto Le Héros). Après quelques années, il tente sa chance en France...

Are You Series? 2016

Retour sur la quatrième édition du festival belge "Are You Series?" qui se déroule depuis 2012 à Bozar à Bruxelles, marquée par la présence du showrunner Chris Brancato (Narcos), la présentation de The Young Pope et de Ku'damm 56, ainsi qu'une mise en avant du phénomène des webséries.