Le Monde de l'Animé

Slow Step

Des histoires d’amour compliquées se déroulant dans un cadre sportif, le tout agrémenté d’un soupçon d’humour, voilà les ingrédients utilisés par Mitsuru Adachi pour raconter Slow Step. L’histoire de cet animé japonais suit les aventures de Minatsu Nakazato, une jeune fille populaire depuis qu’elle est devenue la meilleure joueuse de softball de son école.

Et cela lui vaut un certain nombre de prétendants. Notamment Shuu, son ami de classe et membre du club de boxe du lycée, mais aussi son coach sportif qui voit en elle sa future compagne, qui pourrait lui préparer de bons petits plats…

Mais un événement va perturber l’existence de Minatsu. Témoin d’un accident de la route et d’un délit de fuite, la lycéenne veut témoigner mais se fait rapidement rattraper et agresser par les malfrats. Fort heureusement, un bel et mystérieux jeune homme vient à son secours, mais repart dans la nuit comme il était arrivé.

Minatsu se rend compte peu de temps après que celui-ci n’est autre que Naoto, le champion du club de boxe du lycée voisin. Mais alors que les agresseurs reviennent la harceler, Minatsu se voit contrainte de se déguiser pour leur échapper et devient Maria.

C’est ainsi que Naoto tombe sous le charme de son nouveau personnage et que commence un triangle amoureux entre Minatsu, Shuu et Naoto. Les deux jeunes hommes rivaux sur le ring découvriront-ils l’identité cachée de Minatsu? Qui de ses nombreux prétendants gagnera le coeur de la jeune héroïne? Il faudra attendre le cinquième et dernier épisode de la série pour le découvrir.

Réalisée par Kunihiko Yuyama en 1991 (Yuyama qui a également travaillé sur la production de Pokemon, dont l’un des derniers avatars est le film Pokemon, Détective Pikachu), la série animée est en réalité une adaptation du manga de Mitsuru Adachi (Touch/Théo Ou La Batte De La Victoire, Une Vie Nouvelle). Il ne réalisera que 5 épisodes de 45 minutes pour raconter cette histoire alors que le manga comptait, lui, 7 volumes et fut publié entre 1986 et 1991 dans le magazine “Ciao”.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la version animée comporte quelques différences avec le manga, notamment la fin. On se rend compte encore une fois qu’il suffit à Adachi de ressortir sa bonne vieille recette miracle, c’est à dire mêler l’amour, le sport et l’humour, pour créer une série à succès.

Car oui, Slow Step est une série animée qui vaut très certainement le détour. Son intrigue, premièrement, est très attirante car c’est peut-être cliché, mais les histoires d’amour et les conflits sportifs, ça crée une tensions et ça tient en haleine. Les images sont bien dessinées tout en restant simples. Et le langage est quant à lui facile à comprendre.

Maintenant, il est vrai que cette simplicité pourrait être considérée comme un point négatif et renvoyer à quelque chose d’un peu vieillot, mais la série est en réalité très bien représentative du style japonais classique.

En conclusion, Slow Step est à recommander autant aux plus jeunes qu’aux moins jeunes. C’est une série rafraichissante, amusante et très sympathique à regarder.

En quelques mots...

Cindy Willeme
Alexandre Marlier

Slow Step

Un animé qui combine sport, romance, mystère et action. Il ne révolutionnera probablement pas le genre mais reste un très bon divertissement.

User Rating: Be the first one !
Crédits Photos:
Youmex
Tags

Cindy Willeme

Cindy Willeme est licenciée en Analyse des médias. Elle a réalisé son travail de fin d’études sur la réception de la série Sex & The City, ce qui l’a amenée dans les coulisses d’AFDS.tv. Sortie des études, elle travaille dans l’organisation d’événements en rapport avec l'audio-visuel.

Du même auteur:

Découvrez également
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer