Episodes

Amnésie

S‘il est bien un ressort qui est fréquemment utilisé dans les séries, c’est bien celui de l’amnésie d’un personnage. Manière tantôt ingénieuse, tantôt maladroite de casser le rythme hebdomadaire d’une série ou d’en relancer l’intérêt, la perte totale ou partielle de mémoire d’un ou plusieurs personnages a été utilisée à toutes les sauces, à tel point que cet état de fait est même le pitch de base de certaines séries (Samantha Who?).

Point de départ de notre réflexion: l’épisode 2 de la saison 4 de Dexter: “Et les restes, alors?”. Tandis que notre antihéros est exténué par sa triple casquette de scientifique de la police/de père de famille/de tueur en série, il reprend sa série d’assassinats mais se voit contraint de prendre un petit remontant pour ne pas faire d’erreur… Malheureusement, un accident de voiture le rend temporairement amnésique, ne sachant pas si le corps découpé de sa dernière victime est toujours dans le coffre de ladite voiture, aux mains de la police de Miami. Un épisode un peu particulier qui mets le spectateur dans la position du héros et qui casse également le 4ème mur.

A l’inverse, une partie de la saison 3 de Loïs & Clark tourne autour d’une amnésie de Loïs Lane, survenue après qu’elle s’échappe de ses ravisseurs et tombe. Clairement ici, la manoeuvre est prévue pour relancer l’intérêt d’une série qui avait perdu une bonne partie de son sel: Loïs et Clark se sont auparavant avoué leur amour et sont en train de planifier leur mariage. La perte de mémoire permet de retarder cette union et de recommencer le jeu du chat et de la souris entre les deux protagonistes, jeu qui avait fait tout l’intérêt des premières saisons de la série.

On le voit, l’amnésie d’un ou de plusieurs personnage peut-être une manière originale de bouleverser les habitudes des spectateurs, ou un moyen de relancer une série en perte de vitesse. On vous en dit plus et on décortique ce phénomène dans notre supplément podcast à découvrir ci-dessus.

Tags

Nathanaël Picas

Nathanaël Picas a suivi des études de journalisme à l’Université Catholique de Louvain. Sa formation terminée, il a travaillé en tant que journaliste free lance pour la presse écrite et télévisée. Il a également été animateur sur Musiq’3. C’est à cette époque qu’il a rejoint l’équipe d’AFDS. En 2005, il devient attaché de presse dans une agence de communication.

Du même auteur:

Découvrez également

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer