Lost Room (the)

lostroomimage

Mini-série fantastique américaine au script original et au casting irréprochable, The Lost Room avait tout pour plaire.

Réalisée en 2006 par Craig Baxley, à qui l’on doit également Dark Angel et Kingdom Hospital, la mini-série, prévue pour donner suite à une série régulière, n’a pourtant pas été reconduite après les 6 premiers épisodes (en réalité 3 aux Etats Unis, remontés en 6 pour la diffusion française) par la Sci-Fi Channel.

La série avait pourtant à l’affiche un casting de choix: Peter Krause (Six Feet Under), Julianna Margulies (Urgences, The Good Wife), Peter Jacobson (Dr House) pour ne citer que les plus connus.

The Lost Room, c’est l’histoire d’une pièce secrète, une chambre de motel située en quelque sorte dans un monde parallèle. Des objets vont en émaner, tous auront un pouvoir…

Des personnes vont en disparaître, dont Anna, la fille de Joe, un policier qui au cours d’une course poursuite se retrouve en possession d’une clé de Motel… Celle-ci ouvre toutes les portes à serrure du monde. Mais Joe va vite se rendre compte que cette clé fait l’objet de convoitises de la part de collectionneurs, la plupart fanatisés au culte des objets de la chambre 10…

Mais quels sont les dessous de cette histoire? Comment apparaît cette chambre? Et quelles sont les raisons de cette fin soudaine au bout de quelques épisodes.

Des mystères auxquels Cindy va tenter de répondre dans notre dossier podcast.

À propos de Cindy Willeme

Cindy Willeme est licenciée en Analyse des médias. Elle a réalisé son travail de fin d’études sur la réception de la série Sex & The City, ce qui l’a amenée dans les coulisses d’AFDS.tv. Sortie des études, elle travaille dans l’organisation d’événements en rapport avec l'audio-visuel.
x

Regardez aussi

Luck

Luck nous plonge dans l’univers des courses hippiques, ce qui n’est peut-être pas le "dada" de tout le monde. L'occasion de découvrir ce milieux plutôt fermé au travers des regards de parieurs, jockeys, entraîneurs, organisateurs de courses... Une plongée opaque dans ce monde très particulier.

Six Feet Under

L’envol d’un oiseau dans le ciel, un arbre et la nature paisible face à l'horizon, deux mains qui se lâchent... Pas de doute, la mort est bien présente dans le générique de Six Feet Under. Et comment pourrait-il en être autrement puisqu'elle est l'un des sujets principaux de cette série d'Alan Ball?