Accueil > Les Chroniques > Génériques en Série > United States Of Tara

United States Of Tara

 

Cette chronique “Génériques En Série” consacrée à “United States Of Tara”, inédite sur la web, a originellement été diffusé en radio en janvier 2012.

United States Of Tara raconte la vie de Tara Gregson. Mère de famille et épouse, Tara souffre d’un trouble dissociatif de l’identité: un instant, elle est suave, provocatrice, prête à sauter sur le petit ami gay de son fils; l’instant d’après, elle est une mère aimante qui tente de protéger au mieux son garçon adolescent.

Une série détonante comme celle-ci, supervisée par Steven Spielberg et qui se targe de donner en un personnage un mélange digne des United States, nécessitait un générique hors du commun.

Le choix du dessin est tout à fait pertinent. Le recours au coup de crayon permet de suggérer les facettes fantasques du personnage de Tara de manière bien plus subtile qu’au travers d’une séquence filmique. La musique qui accompagne ce récit dessiné possède le ton juste pour apporter au tout une harmonie et une puissance inégalable.

Le générique commence par un plan simple: un tracé rouge et blanc sur lequel vient se poser un livre. Le livre s’ouvre et invite par cette action le téléspectateur dans une histoire. En dimension 3D, grâce au montage papier bien fichu, y apparaît une maison.

Ce même montage nous fait entrer dans cette maison et nous découvrons un plan buste de dos. Il s’agit du personnage de Tara. Tirée à 4 épingles, elle resserre le noeud de son tablier de cuisine. Ce plan attire l’attention sur la manucure parfaite du personnage. La force de cette animation tient en l’utilisation des mains de Tara pour illustrer ses différentes personnalités.

Le plan suivant est un plan serré sur cette main manucurée qui dispose une fleur dans un vase. Jusqu’ici tout semble illustrer la parfaite “housewife” manière Bree Van De Camp. Et puis viennent s’immiscer des fausses notes telles que le plan suivant, illustrant la main écrasant un cafard.

Un autre instrument pour illustrer le fait qu’il y a un grain quelque part est l’illustration des pieds du personnage. Dans le plan qui nous concerne, le pied de Tara, talon pointu rouge aiguille, vient écraser le cafard. La scène suivante est introduite par la main de Tara qui présente un four traditionnel. En sort un ravissant gâteau rose et de ce merveilleux gâteau apparaît la main de tara tenant une bière et une cigarette.

Par la suite du générique, nous quittons la cuisine. L’ouverture de la porte du garage nous fait découvrir un plan serré des mains abîmées sur le guidon d’une moto. Finie la manucure rouge, voici plutôt des ongles torturés par les morsures. Dans la foulée, la scène nous présente un focus sur les chaussures de Tara, ici des “magnum boots” type chaussures militaires.

Ensuite, nous voici dans une chambre. Tara y est présente de dos, plan buste, tel qu’au premier plan. Elle est habillée de manière suggestive avec pour seuls vêtements un soutien-gorge et une mini-jupe. De ses mains manucurées, elle laisse glisser la jupe sur ses hanches et ainsi laisse apparaître un tatouage avec une étoile sur la fesse droite.

A peine entrés dans le délire du personnages et nous refermons déjà la livre. Le plan final est un gros plan de face du visage de Tara. D’abord les yeux fermés puis ouverts…

  United States Of Tara raconte la vie de Tara Gregson. Mère de famille et épouse, Tara souffre d'un trouble dissociatif de l'identité: un instant, elle est suave, provocatrice, prête à sauter sur le petit ami gay de son fils; l'instant d'après, elle est une mère aimante qui tente de protéger au mieux son garçon adolescent. Une série détonante comme celle-ci, supervisée par Steven Spielberg et qui se targe de…

En quelques mots...

Stéphanie Chavagne
Alexandre Marlier

United States Of Tara, Le Générique

Critique de l'auteur: A série originale, générique original. Et celui-ci est tout aussi (d)étonnant que la fiction qu'il illustre. La parfaite illustration que l'utilisation de l'animation dans un générique est souvent une réussite.

Note des auditeurs/lecteurs Soyez le premier ou la première !

À propos de Stéphanie Chavagne

Journaliste de formation, Stéphanie se consacre à une association de promotion des produits bio. Stéphanie a rejoint l’équipe d'Aux Frontières Des Séries en juin 2008, après en avoir été l'invitée. Elle est notamment spécialisée dans les génériques et bandes originales de séries TV.

Laisser un commentaire

x

Regardez aussi

Melting Pot Café

Madame Astrid est la patronne d'un café totalement typique du quartier non moins typique des Marolles à Bruxelles: le Melting Pot. Elle est secondée par sa mère Elisabeth, la dame pipi nonagénaire des lieux, et par son fils Philippe, qui ne rêve que de quitter les lieux...

Scalp

Pierre est trader à Paris au sein du palais Brongniart. Tout semble lui réussir: il est aimé par Alex, sa femme biologiste, il est apparemment très riche et comblé de réussite dans son métier. Mais un jour, Pierre se suicide. Alex va tenter de pénétrer cet univers très fermé pour comprendre pourquoi...