Accueil > Les Feuilletons > Aussies en Séries > AES: 1.06 Secret & Lies, Introduction Au Drame Policier

AES: 1.06 Secret & Lies, Introduction Au Drame Policier

secretandliesimage

Salut Auditeur,

Aujourd’hui je n’ai trop le temps de te demander comment ça va car j’ai beaucoup de choses à dire. C’est pourquoi on entame directement ce dernier épisode d’Aussies En Séries… Oui je sais il était temps que ça se termine…

Et on va se focaliser sur Secret & Lies! Et non sur The Neighbours comme me l’avait demandé mon boss. Désolé Alex, tu attendais une comparaison des soap américains et australiens et moi j’aurais voulu faire 1 mètre 80, mais la vie est pleine de déceptions. Sur ce, où en étais-je? Ha oui!

Secret & Lies est une mini-série criminelle de 6 épisodes crée par Stephen Irwin et diffusée en mars 2014 sur la chaîne Ten, une des trois principales chaînes australiennes. L’histoire se déroule dans le Queensland, non loin de la Brisbane River, au nord-est de l’Australie.

Le jour se lève à peine et Ben Gunderlach, peintre en bâtiment, décide d’aller faire un jogging dans les bois. Quelques minutes plus tard, il fait une découverte macabre: Le fils de sa voisine, Thom un garçon de 4 ans gît immobile en plein milieu du sentier. Après avoir prévenu la police, Ben fait face à un retournement de situation inattendu, il devient le premier suspect du meurtre de Thom.

Secret & Lies débute sur les chapeaux de roues, on est pris dedans et on commence à élaborer sa propre théorie au fur et à mesure que les indices se distillent dans chaque épisode. Cependant, la série souffre d’une écriture quelque peu mollassonne. Si certains épisodes arrivent à nous emporter directement, d’autres tournent en rond jusqu’à la fin où un élément nouveau fait son apparition. Si l’on peut justifier ce procédé pour créer un effet de surprise chez le téléspectateur, il est ici utilisé à outrance. La découverte d’un nouvel indice occupe toute la place de l’épisode suivant et ce, uniquement, dans l’attente du prochain indice qui ne fera son apparition que dans les dernières secondes de l’épisode. C’est à se demander si le créateur et scénariste de la série n’était pas en manque d’idée pour faire durer le suspense aussi longtemps.

Et c’est malheureusement là le problème de Secret & Lies, c’est le manque d’indices et d’éléments pour accuser l’entourage de Ben. Le téléspectateur n’est pas perdu parmi les suspects car il n’y en que très peu au final. Le gimmick: “qui est le coupable?” perd un peu de son intensité au long de la série car on est persuadé que c’est forcément A ou B.

Cependant, le final est plutôt bien ficelé. Le coupable n’est pas celui qu’on croit et cela permet de terminer la série sur une bonne impression. Secret & Lies se laisse donc regarder, mais n’est pas aussi percutante que ce qu’auraient pu laisser penser les innombrables teasers télévisuels.

Et au final, le meilleur atout de Secret & Lies, c’est tout ce qui se déroule autour de la série. Si l’on se rend sur le site internet de la chaîne Ten, on peut découvrir un véritable tableau interactif dans la partie consacrée à Secret & Lies. Tous les suspects sont affichés et il suffit dès lors d’un simple clic pour avoir accès à un récapitulatif: qui est ce personnage? Quels sont ses motifs probables? Ses alibis? Et cela permet finalement d’en savoir plus qu’en regardant la série!

Une autre fonctionnalité plutôt sympa est la possibilité d’analyser des preuves et pièces à convictions. On peut par exemple écouter le dernier coup de téléphone entre Ben et son meilleur ami, fouiller les messages du téléphone portable de sa fille aînée ou encore revoir des moments clés d’un épisode. Mais, Secret & Lies ne s’arrête pas là puisqu’il possède également des webisodes qui permettent d’étoffer le scénario et de le rendre plus complet. Et, le clou du site est sans aucun doute le détecteur de mensonges où nous voyons les personnages face caméra confier leurs impressions sur différentes thématiques: Ben et la découverte du corps, la mère éplorée et son mari violent et bien d’autres encore.

Et toute cette interactivité a été développée durant la diffusion du show. Lorsque Ten a constaté que les audiences n’étaient pas satisfaisantes, elle a décidé de rendre l’expérience plus personnelle et attirante pour ses téléspectateurs. La mise en place du site a permis de regagner un peu d’audience, mais pas de faire de la série un must en terme de drame policier, comme l’espérait la chaîne.

Il n’empêche que Secret & Lies reste une série de qualité tout à fait respectable, mais je persiste et signe, elle ne prend tout son sens que lorsqu’on y combine l’interactivité du site web. Comme à son habitude, la mise en scène est propre et nette et la bande-son colle parfaitement à l’ambiance. Et comme à son habitude également, le show aura son remake américain… Je te le redis Alex, la vie est pleine de déceptions!!!

Au final, plusieurs tendances se dégagent dans les différentes séries australiennes que j’ai pu voir. L’esthétique est très soignée et offre un cachet unique à son produit. Underbelly et son montage dynamique, Hartley, Coeurs A Vifs et son aspect réel, The Slap et sa sensibilité sensorielle, Redfern Now et son côté cinématographique et enfin Secret & Lies pour son aspect claustrophobique.

A côté de ça, il faut rajouter ce côté très brut, très réaliste, très british au final. On n’a pas peur de choquer, d’être vulgaire et on sait également se montrer très sensible, très à fleur à peau. Ce mélange de subtilité et de moments chocs fonctionne très bien avec moi. Je ne peux que vous conseiller de commencer les séries australiennes et de les dévorer sans attendre. Evidemment, il faut se méfier des soaps, mais ça c’est connu!

Sur ces belles paroles, je souhaitais te remercier Auditeur, non seulement pour m’avoir écouté, tu sais ça ne m’arrive pas souvent de parler autant sans être interrompu, mais surtout pour ta fidélité…!

Comment ça, c’est la première fois que tu m’écoutes? Trahison!!! Je te hais, Auditeur, c’est fini entre nous. Ne t’avise même pas de me réécouter! Par contre, n’hésite pas à partager mon podcast sur tes réseaux sociaux favoris.

Bon ben, je pense qu’on a un deal! Au plaisir de te retrouver dans une prochaine chronique, prends soin de toi Auditeur!

À propos de Sébastien Porcu

En 2012, Sébastien Porcu est diplômé en journalisme à l'UCL. Fan de cinéma, il consacre son mémoire de fin d'études sur les drames sociaux belges en y comparant les approches francophones et flamandes. Sa venue dans AFDS va de paire avec son envie de partir en Australie. Une occasion de plus pour découvrir de nouvelles séries!
x

Regardez aussi

MIF: 1.11 Van Vlees En Bloed, Du Sang, Des Boyaux, De La Rate Et Du Cerveau!

Dramedie dans un lieu inédit: une boucherie, Van Vlees En Bloed évoque le retour d'un fils dans sa famille après une longue absence. Un comeback qui risque d'être compliqué, puisqu'il a toujours considéré le métier familial comme de la daube. Comment va réagir le reste de la tribu?

MIF: 1.10 Safety First, Pas Op!

Dirk, sa soeur Ingrid, Luc et Simon (dit Smos) font partie de Safety First, une équipe d’agents de sécurité d’un amateurisme plus qu'épatant! Dirk, chef de la bande, entend former ses jeunes recrues au métier de vigile, tant bien que mal, entre sa volonté d’être un bon chef et d’être intégré.