Séries Web

Mission Braquo

On a tous un côté sombre, un petit côté bad boy (enfin plutôt bad girl pour ma part) plus ou moins avoué. On a juste envie parfois, comme ça, de tester ses limites, d’accomplir des choses extraordinaires complètement borderline et de s’y frotter, histoire de voir de quoi on est capable. Mais dans la vraie vie, il faut avouer que ça ne le fait vraiment pas.

Et bien, j’ai peut-être trouvé la réponse à cette frustration: le projet s’appelle Mission Braquo, et je pense ne surprendre personne en disant que cette expérience trans-média découle directement de la série Braquo diffusée sur Canal + (Pigalle, la Nuit, Maison Close). Mais Mission Braquo, c’est autre chose que ça, c’est plus que ça.

Lancée avec la deuxième saison de la série en novembre 2011, cette expérience interactive vous plonge dans le monde de la bande à Caplan et pendant les 5 semaines qui ont suivi ce lancement, le fan de la série a pu en quelques sorte intégrer l’intrigue. C’est simple, entre chaque diffusion d’épisode, l’aventure se continuait sur le web. Il fallait alors gagner la confiance du groupe Caplan et faire tout pour réussir les missions qu’il vous avait confiées.

Et ce qui est plutôt amusant quand vous vous faites contacter sur votre smartphone par le héros de la série en vous disant de rechercher des renseignements, déjouer des pièges, infiltrer, bref… So exciting!

Mais la question que je me suis posée après avoir avoir pris connaissance de cette joyeuse petite expérience, c’est: “Est-ce que ça fait vraiment avancer le Schmilblick?”. Je veux dire par là, est-ce que je fais évoluer l’histoire de Braquo, la série grâce à mon intervention dans Mission Braquo, le projet interactif? La réponse est: pas vraiment.

Mission Braquo est bien un projet interactif, mais jusqu’à un certain point. Ok, c’est fun, ça permet aussi d’éclaircir certaines ellipses de l’histoire et d’anticiper l’intrigue sur la série TV, mais ça ne va pas vraiment plus loin, sans doute une petite déception là pour ceux ou celles qui ont pensé peut-être découvrir de nouveaux personnages ou réécrire l’histoire même un peu.

Il est clair qu’on n’est donc pas ici dans une volonté de donner une réelle place à l’internaute, c’est plutôt le “restez en contact” qui prime. Il faut pouvoir garder son groupe de fans et ne pas les faire zapper et cliquer simultanément sur autre chose, un peu à la manière de Showtime avec Dexter Experience.

Avec Mission Braquo, Canal + a donc décidé d’investir les lieux pour ne pas passer à côté de ce virage dans le monde de consommation des productions médiatiques où se développent très fortement le multi-écran et la multi-consommation de manière simultanée avec un niveau d’exigence de plus en plus grand. Internet ne doit plus être le parent pauvre et être considéré et utilisé comme une simple vitrine de ce qui se trouve dans la série, mais bien comme un lieu ou les fans échangent, trouvent des réponses et peuvent y mettre leur touche personnelle.

Ok, Canal + a maintenant intégré le mécanisme et est rentré dans la danse, il ne reste plus qu’à laisser d’avantage de place à l’internaute et de rendre tout son sens au mot interactivité et le tour sera sans doute joué!

En quelques mots...

Héloïse Rouard

Mission Braquo

Limitée dans le temps à la diffusion originelle de la saison 2 de Braquo, cette expérience interactive assez intense ne permettait cependant pas d'interférer dans l'histoire. Mais Mission Braquo a probablement fait évoluer la notion de trans-média.

User Rating: Be the first one !
Crédits Photos:
Canal+Capa DramaBE-FILMS
Tags

Héloïse Rouard

Journaliste de formation, Héloïse Rouard est responsable d’une association d’éducation aux médias: Action Ciné Médias Jeunes (ACMJ). Son entrée dans l’équipe? Invitée en 2007 à l'émission pour parler de son étude sur la violence dans "The Shield", la voilà conquise! Depuis, le diagnostic est sans appel: le virus a attaqué toutes ses fonctions vitales.

Du même auteur:

Découvrez également

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer