Marc Lits

De juin à septembre 2017, c’est le “Summer Festival” sur AFDS.tv. L’occasion de publier chaque semaine d’anciens dossiers, chroniques ou suppléments diffusés précédemment en radio mais jamais postés sur le web. Ce supplément “Les Entretiens d’AFDS” consacré à “Marc Lits”, a originellement été diffusé en radio en mars 2007.

Marc List est professeur à l’Université Catholique de Louvain en Belgique (UCL). Il a d’abord été membre de la faculté de lettres avant d’être nommé professeur à l’Ecole de Communication.

Ce parcours du littéraire vers le médiatique va largement marquer ses recherches. Il a été doyen de la Faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de la communication. Il est le protecteur à l’enseignement dans l’équipe rectorale installée en 2014.

Il enseigne l’analyse des médias et la narratologie (étude des récits) depuis plusieurs années. Ses recherches portaient d’abord sur le roman policier (Le roman policier : introduction à la théorie et à l’histoire d’un genre littéraire, 1999) mais son goût pour le polar s’est rapidement étendu à d’autres supports notamment les séries et Nestor Burma (Le roman policier dans tous ses états. D’Arsène Lupin à Navarro, 2011).

Son passage vers les sciences de l’information est facilité par l’étude des faits divers, qui dans leur construction ressemblent beaucoup aux textes policiers (avec Annik Dubied, Le fait divers, 1999).

Depuis le tournant du siècle, il s’est intéressé aux cultures médiatiques notamment le journalisme (L’affaire Dutroux: la création d’un monstre médiatique, 2006 ; Le vrai-faux journal de la RTBF, les réalités de l’information, 2007), la communication politique (avec Theodoros Koutroubas, Communication politique et lobbying, 2011 ; Populaire et populisme, 2009) et les récits médiatiques (Du récit au récit médiatique, 2008).

Ce concept de “récit médiatique” qu’il a conceptualisé avec Philippe Marion permet d’élargir la notion de récit jusque là surtout cantonnée à l’espace de la fiction littéraire classique (le roman).

En montrant que le récit peut remettre en question les critères définitoires traditionnels (notamment le fait qu’une intrigue doit être clôturée), ils ont permis d’aborder l’étude des cultures médiatiques dans une nouvelle perspective.

Il a, par ses travaux sur la novelisation, montré qu’un récit pouvait également dépasser son support initial et trouver une nouvelle vie dans le roman, la bande-dessinée, etc… (avec Jan Baetens, La novelisation/Novelization. Du film au livre, 2004).

À propos de Sarah Sepulchre

Sarah Sepulchre est professeure à l’Université de Louvain (UCL, Belgique). Ses recherches portent sur les médias, les fictions, les cultures populaires, les gender studies et particulièrement sur les représentations, les liens entre réalité et fiction. Sa thèse de doctorat était centrée sur les personnages de séries télévisées.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Regardez aussi

Brigade Des Maléfices (la)

L'inspecteur Guillaume Martin Paumier est chef de La Brigade Des Maléfices. Cette section est chargée d'enquêter sur des affaires insolites pour lesquelles la science n'a pas de réponse. Paumier poursuit vampires, fantômes, vénusiennes, fées... Et même le diable en personne.

Consultants (les)

Qu'ils soient écrivains, ex-voleurs, médiums (vrais ou faux), mentalistes, "toqués" ou encore mathématiciens, les consultants règnent en maîtres sur certaines séries policières... Mais la présence de ces "spécialistes" à chaque épisode est-elle crédible ou pas? Qu'apportent-ils réellement?