Sentinelle

sentinelimage

“Dans toutes les cultures tribales, chaque village avait une sentinelle. Cette sentinelle était choisie en fonction de ses particularités génétiques. Son acuité sensorielle était développée au-delà des facultés connues. Les mois que l’inspecteur James Elison a passés dans la jungle du Pérou ont un rapport avec ce qu’il vit aujourd’hui. On a découvert des centaines de cas possédant un ou deux sens hyper-développés, mais aucun n’a jamais montré comme lui un tel développement des cinq sens. Il est le seul. Il est unique”.

La voix-off débite ce texte introducteur sur fond de musique d’inspiration latino (pour faire “Pérou”) et d’images symbolisant les 5 sens et présentant les 3 acteurs principaux. Pour chaque faculté sensorielle, apparaît la partie du corps concernée (oeil, oreille, main, bouche, nez). La première lettre du mot s’incruste puis le mot en entier. Pour l’organe du goût, il ne s’agit pas d’une simple bouche, mais d’un baiser… Le procédé est étonnant d’autant que les femmes sont plutôt rares dans la série et que la nature du programme n’est pas vraiment de cet ordre.

Cependant, il se peut que certains téléspectateurs ne l’aient tout simplement pas remarqué… le générique dure en tout et pour tout 24 secondes (plus quelques incrustations de titres sur le début de l’épisode): les images défilent!

Un policier léger, un flic imposant

Sentinelle est un policier dans la veine des Magnum, Los Angeles Heat ou Nash Bridges. On ne se prend pas la tête et on s’attache plus au côté “spectaculaire” du personnage qu’aux enquêtes. Jim est un policier comme les autres, un ancien militaire. Il a vécu 18 mois dans la forêt péruvienne. Il a été recueilli et soigné par les indigènes. Six ans plus tard, il quitte l’armée et s’engage comme inspecteur dans la police de Cascade (service de la criminelle) sous les ordres du capitaine Simon Banks.

Notez, en passant, que la ville est imaginaire et qu’elle ne sert que de décor à la série sans jouer un rôle important comme dans NYPD Blue. Peu à peu, Jim se rendra compte qu’il a des capacités sensorielles beaucoup plus développées que la moyenne. Le déclic a lieu lors d’une traque. Jim voit son propre reflet dans le casque du tueur situé à plusieurs centaines de mètres!

C’est Blair Sandburg, un anthropologue passionné de culture tribale, qui lui parle des “Sentinel”. Ces êtres, reconnus pour leurs capacités génétiques, étaient choisis par les tribus comme guetteurs. Le chercheur, attaché à l’Université de Cascade, décide de faire une thèse sur le sujet, ce qui lui permet d’accompagner Jim et de l’aider à contrôler ses sens. Simon Banks l’engage en tant que consultant de police (Simon et Blair sont quasiment les seuls à connaître les particularités de Jim). Peu à peu, une amitié se nouera entre les deux hommes, et même les trois puisque Simon est proche de Jim depuis longtemps.

Comment se traduit le don de Jim? Pour être concret, sa vue et son ouïe portent très loin. Il parvient à déterminer les causes d’une situation, la présence de certaines substances dans un lieu, les traces laissées par les criminels. Ses hypothèses sont toujours confirmées par le labo. La série use peu d’effets spéciaux. Pour traduire sur écran les perceptions de Jim, les gros plans (sonores et visuels) sont très souvent mis à contribution. Le réalisateur zoome sur l’oreille ou les yeux de Jim. Puis, par un système de contre-champ, on voit ce qu’il voit, ce qu’il entend, ce qu’il touche, etc… Un procédé plutôt simple et bon marché. Sur un épisode de 52 minutes, on y a droit généralement 2 fois.

Je vous ai dit plus haut que Sentinelle était une série policière mettant l’accent sur l’enquêteur. Il est vrai qu’on est loin de la “sociologique” d’Homicide, de la psychologie de NYPD Blue. Ici, les facultés de Jim permettent toujours de faire progresser l’enquête et de la boucler.

L’enquête, puisqu’on en parle, n’a rien de classique: pas de témoignages, de récolte d’indices, etc… D’ailleurs, on peut difficilement parler d’enquête. Il s’agit plutôt d’une “traque” puisqu’on connaît le coupable et qu’il n’y a plus qu’à l’attraper.

L’enquêteur donc. C’est toujours à lui qu’on revient. Depuis la pipe de Maigret jusqu’à Sipowitch, les flics sont souvent des policiers “normaux”. Avec Starsky et Hutch, on a renouvelé le genre en montrant qu’on pouvait trouver des flics au style un peu à part. On a aussi exploré la veine des privés en tous genres. Le degré suivant, c’était les flics extraordinaires: à moto (ChiP’s), à vélo (Pacific Blue), dans les milieux riches (Les Dessous De Palm Beach) ou jeunes (21, Jump Street). Voilà maintenant le flic surhumain.

James Elison est le descendant d’une grande lignée de “sur-homme”. L’homme Qui Valait Trois Milliards avait déjà les sens hypertrophiés. Manimal avait subi des variations génétiques. Ici, la cause est plus “écolo” que les rayons Gamma d’un Incroyable Hulk, mais l’esprit est le même. Superman, Batman, Wonder Woman avaient, eux aussi, des capacités similaires. Sentinelle reprend d’ailleurs l’idée de zoom visuel ou auditif de ces séries.

Créateurs

Danny Bilson et Paul de Meo sont les créateurs de The Rocketeer (Walt Disney Studios). Ils se connaissent depuis l’université (San Bernardino en Californie). Ensemble, ils ont écrit et produit des films de science-fiction pour Empire Pictures. On retiendra, à leur filmographie, la série The Flash pour CBS.

Acteurs

Richard Burgi n’est pas un débutant des écrans télés. Il a connu son premier succès avec One West Waikiki (Waikiki Ouest) avec Cheryl Ladd. Mais il est aussi apparu dans Another World, Days Of Our Life (Des Jours Et Des Vies), Viper, Seinfeld, Who’s The Boss (Madame Est Servie) et plus récemment dans la première saison de 24 Heures Chrono, ou dans Desperate Housewives.

Bruce A. Young est surtout un acteur de cinéma (Risky Business, La Couleur De L’argent, Basic Instinct, L’Arme Fatale 2). Mais il est, en général, guest star dans les séries télé (Code Quantum, X-Files, Urgences, Highlander).

Garett Maggart accompagnait son père, Brandon Maggart, sur le plateau de la série Brothers. C’est là qu’il a découvert son goût pour le métier d’acteur. Il a d’ailleurs décroché un court rôle dans la série. Il est aussi passé dans Days Of Our Life.

A noter aussi la participation de Kelly Curtis, la fille de Tony Curtis et Janet Leigh… Soit donc la soeur de la “Scream Queen” d’Halloween (notamment), Jamie Lee Curtis.

"Dans toutes les cultures tribales, chaque village avait une sentinelle. Cette sentinelle était choisie en fonction de ses particularités génétiques. Son acuité sensorielle était développée au-delà des facultés connues. Les mois que l'inspecteur James Elison a passés dans la jungle du Pérou ont un rapport avec ce qu'il vit aujourd'hui. On a découvert des centaines de cas possédant un ou deux sens hyper-développés, mais aucun n'a jamais montré comme lui un tel développement des cinq sens. Il est le seul. Il est unique". La voix-off débite ce texte introducteur sur fond de musique d'inspiration latino (pour faire "Pérou") et d'images…

En quelques mots...

Sarah Sepulchre
Alexandre Marlier

Sentinelle

Critique de l'auteur: Jim Ellison est un policier aux sens hypertrophiés. Blair Sandburg, étudiant en anthropologie, l'aide à contrôler ce "pouvoir".

Note des auditeurs/lecteurs Soyez le premier ou la première !

À propos de Sarah Sepulchre

Sarah Sepulchre est professeure à l’Université de Louvain (UCL, Belgique). Ses recherches portent sur les médias, les fictions, les cultures populaires, les gender studies et particulièrement sur les représentations, les liens entre réalité et fiction. Sa thèse de doctorat était centrée sur les personnages de séries télévisées.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Regardez aussi

Xanadu

Xanadu est une maison de production de films pornographiques créée par la famille Valadine, dans le creux de la vague. Un empire du sexe créé autour d'une égérie des années '80: Elise Jess, devenue l'épouse d'Alex Valadine avant de disparaître mystérieusement...

Brigade Des Maléfices (la)

L'inspecteur Guillaume Martin Paumier est chef de La Brigade Des Maléfices. Cette section est chargée d'enquêter sur des affaires insolites pour lesquelles la science n'a pas de réponse. Paumier poursuit vampires, fantômes, vénusiennes, fées... Et même le diable en personne.