Accueil > Les Suppléments > Red Carpet > Série Series Saison 3: Jour 2

Série Series Saison 3: Jour 2

Série Series Saison 3: Jour 2

C’est la deuxième journée de Série Series Saison 3. Et ce jeudi est jumelé avec la 11ème journée de la création TV, organisée par l’APA, l’Association pour la Promotion de l’Audiovisuel. Au programme 3 tables rondes entre professionnels: un état des lieux et des perspectives au niveau des documentaires, la place des hommes et des femmes dans la fiction française, les enjeux numériques et la social TV face à l’exception culturelle. En plus de ces débats animés, avait lieu la présentation du Baromètre de la Création.

Série Series Saison 3: Jour 2

A côté de cette journée de la création TV très chargée, le festival Série Series se poursuit avec en début de journée l’étude de cas autour de Peaky Blinders, diffusé hier soir lors de la soirée d’ouverture. Je vous en ai déjà dit ce que j’en avais pensé dans la première partie de ce Red Carpet, mon avis n’a pas trop évolué depuis. Une comparaison par contre m’est venue à l’esprit: on est ici très proche de l’esprit de Deadwood, avec tout ce que cela comporte de positif, mais aussi de négatif, mais à nouveau, j’aimerais en voir plus pour me faire une opinion complète sur la série.

Nous avions ensuite rendez-vous pour une présentation d’Agneta et Joachim Bergenstrahle, respectivement producteurs, scénariste et réalisateur suédois. Le thème de cette rencontre: la bulle actuelle autour des séries scandinaves, et plus particulièrement les séries suédoises. Depuis quelques années, elles ont le vent en poupe, et marchent tant à domicile qu’à l’exportation (que ce soit en diffusion directe ou en adaptation).

Série Series Saison 3: Jour 2

Conclusions de cette discussion passionnante: le modèle suédois actuel fonctionne bien mais il serait probablement difficilement adaptable dans d’autres pays d’Europe comme en France ou en Italie. Le principal souci viendrait du commissionnement. En Suède, 70 % du budget total est commissionné par la chaîne. Dans d’autres pays, cela monte à 100 %. Cet écart est important car le producteur qui a 100 % à la mainmise complète sur l’oeuvre au final, ce qui n’est pas tout à fait le cas en Suède et qui laisse probablement plus de liberté artistique.

Venait ensuite la masterclass tant attendue donnée par Tom Fontana. Le créateur d’Oz et de Borgia s’est montré très disponible, très ouvert et détendu lors de cette rencontre, qui a rassemblé un large public. Tom Fontana est d’abord revenu sur comment il était devenu showrunner ainsi que sur les hasards de la vie qui l’ont conduit d’une mauvaise pièce de théâtre à l’écriture d’épisodes pour St Elsewhere et Homicide, Life On The Street.

Le showrunner américain est ensuite revenu sur, à nouveau, les hasards de la vie qui l’ont conduit à créer Oz: lors de l’écriture d’Homicide, Life On The Street, il avait l’envie de voir ce que devenaient les gens que les enquêteurs de la criminelle de Baltimore avaient arrêté. Une idée qu’il a proposé à l’ensemble des networks américains, mais personne n’en a voulu. C’est alors qu’un ami lui fait savoir qu’HBO cherche a lancer des séries originale et aimerait quelque chose autour de l’univers carcéral… Bingo!

Quelques années plus tard, c’est quasiment le même jeu qui se joue autour de la création de Borgia: Tom Fontana a l’envie de faire une série autour d’un “méchant” pape. Mais personne n’en veut. C’est alors qu’un ami lui fait savoir de Canal + et Lagardère souhaitent lancer une série internationale autour de la famille Borgia. La rencontre se fait et Borgia est sur les rails.

Série Series Saison 3: Jour 2

Tom Fontana est également revenu longuement sur son travail de showrunner, sur l’accueil de scénariste françaises au sein de son équipe, sur sa présence constante sur les tournages, sur sa manière d’écrire d’abord pour chaque épisode, le cheminement de chaque personnage principal,… Et a insisté sur le fait que pour lui, le plus important n’est pas l’histoire, mais bien les personnages qui font l’histoire.

Durant cette journée, nous avons pu également découvrir l’excellente série d’anthologie (au sens premier du terme) britannique Inside N° 9. Cette série hilarante met en scène chaque semaine une scène de vie de 30 minutes se déroulant dans une habitation située… au numéro 9. C’est rapide, fun, extrêmement drôle et très bien joué. Bien entendu, à l’instar d’un Alfred Hitchcock Présente, la fin de chaque épisode est souvent noire, même si très drôle. Une série à découvrir absolument.

Nous avons également profité de cette journée pour “récupérer” la drama italienne Braccialetti Rossi (les bracelets rouges) qui se déroule dans un hôpital pour enfants. Ca bouge pas mal, ce n’est pas larmoyant malgré parfois les maladies très graves de certains personnages. On prend ici le contre-pied de la maladie en partant du principe que la vie est plus forte. Avec cependant un petit côté Soap Opera un peu gênant, mais c’est une bonne surprise que cette production italienne.

Série Series Saison 3: Jour 2

La journée s’est achevée avec la présentation du premier épisode de la saison 2 de Les Hommes De L’Ombre. Cette deuxième saison de la série politique de France 2 a été très chahutée lors de sa production, avec le départ notamment de Nathalie Baye. Ce qui a fortement hypothéqué la naissance de cette suite. Force est cependant de constater que la fiction n’a pas perdu au change, Carole Bouquet est vraiment extraordinaire en femme de président bipolaire. La fiction est vraiment passionnante et cet épisode donne franchement envie de voir la suite.

La suite et fin de ce Red Carpet spécial Série Series dès demain!

À propos de Alexandre Marlier

Alexandre Marlier est journaliste et animateur radio. Il a notamment travaillé pour les réseaux belges « Nostalgie » et « Sud Radio ». Il travaille également en presse écrite. Il a ainsi écrit, entre autres, plusieurs articles pour le défunt « Génération Séries ». Il est également membre de l'A.C.S., l'Association des Critiques de Séries. Enfin, Alex est « Casting Voix » ou « Voix Off » pour des documentaires, films d’entreprises, ...
x

Regardez aussi

Séries Mania 2018: Episode 5

Séries Mania Lille Hauts-de-France se termine petit à petit. Les 9 jours hauts en couleurs et en fictions que le festival nous a fait vivre se referment progressivement. Mais les découvertes et les activités se poursuivent malgré tout jusqu'à ce samedi 5 mai 2018.

Séries Mania 2018: Episode 3

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas à Séries Mania 2018. Entre projections et rencontres, animations et compétition, le choix est vaste, tant pour les professionnels que pour le grand public. Côté projection, retour sur la britannique Kiss Me First et l'israélienne Autonomie.