Red Carpet

Série Series 2019 Jour 1

C‘est reparti pour le désormais traditionnel festival de Fontainebleau. Un festival consacré exclusivement aux séries européennes, l’occasion de découvrir toute la richesse des productions de notre continent en matière de fictions à épisodes. Et pour les 3 jours de cette 8ème éditions, si le programme semble plus “léger” que les années précédentes, les organisateurs semblent vouloir faire démontrer que qualité ne rime pas forcément avec quantité.

Si le festival à proprement parler a débuté ce lundi, le grand public avait cependant rendez-vous dimanche soir pour une expérience sensorielle unique. Des épisodes de la série The Killing étaient ainsi projetés en plein air dans la forêt de Fontainebleau. De quoi sursauter au moindre craquement de branche mais aussi profiter d’une magnifique soirée d’été dans un lieu sublime.

Ce jour 1 de Série Series 2019 a donc débuté avec une masterclass du romancier italien Niccolo Ammaniti. Après une belle carrière dans le roman et le film documentaire, il s’est tourné vers le scénario et la réalisation avec la très réussie Il Miracolo, co-produite par Arte. L’occasion pour le désormais showrunner de revenir sur la thématique de la foi et de l’attrait du public pour l’irrationnel. Mais aussi d’expliquer pourquoi il a choisi le genre sériel pour sa dernière création en date.

Série Series, c’est évidemment aussi l’occasion de découvrir des séries européennes totalement inédites, telle “Happily Never After” (Pabblahelgar). Cette création islandaise de 6 x 45 minutes sera diffusée pour la première fois en septembre prochain. Elle raconte l’histoire d’une conseillère matrimoniale quasi-quadra qui doit affronter la découverte de l’infidélité de son mari et la séparation qui en découle. Sans compter les à-côtés pas toujours réjouissants comme les weekends sans les enfants ou bien l’absurdité de son travail au vu de sa situation.

Série Series propose également “Ca tourne” qui propose de découvrir des séries européennes en cours de production. Nous avons ainsi pu voir les premières minutes de Gangs Of London, co-production entre Cinemax/HBO et Sky. Quelques minutes qui ne nous ont laissé aucune respiration tant cette course poursuite violente ne laisse pas la moindre respiration au téléspectateur. Difficile de savoir ce qu’il en sera pour la suite, tant un tel niveau de tension et de bagarre semble compliqué à tenir sur toute une série. Ceci étant, ces quelques minutes sont prometteuses.

Autre série présentée ce lundi dans “Ca Tourne”, la maltaise Holy Mary!, et le point d’exclamation est important car il permet de prononcer ce titre à la manière du juron anglais Holy Shit!. Car s’il est ici question de religion, c’est par le prisme de l’humour qu’elle est abordée, se moquant sans vergogne de la ferveur religieuse d’une petite ville de ce pays très catholique. Deux enfants d’un ex-détenu vont trouver le moyen ultime de se faire de l’argent facilement: inventer une apparition de la Sainte Vierge. Irrévérencieuse et drôle, les trois extraits présentés et la bonne humeur de l’équipe de production donnent forcément envie d’en voir plus.

Si les séries présentées dans “Ca Tourne” en sont déjà à un stade de développement avancé, celles présentée dans “What’s Next” sont quant à elles toujours à l’état de projet. Et c’est le cas de Ghosts Of The Past, qui a créé l’événement de ce jour 1 de Série Series 2019. Projet présenté ce lundi lors d’une masterclass en compagnie de l’équipe. Ce projet de 6 épisode pour la télévision belge flamande (il n’y a pour l’instant pas encore de diffuseur) revient sur l’histoire du mythique groupe musical belge Vaya Con Dios et de son iconique leader, la chanteuse Dani Klein, propulsés au top des charts mondiaux en 1986 avec le single “He’s Just A Friend Of Mine”. C’est Veerle Baetens (Au-Delà Des Murs, Cordon) qui incarnera Dani Klein sur le petit écran. Elle nous a d’ailleurs gratifié de deux reprises “live” bluffantes de Vaya Con Dios. La production n’est pas encore totalement bouclée, la série n’ayant pas de diffuseur à l’heure actuelle. Mais au vu du sujet (Vaya Con Dios était composé de membres wallons et flamands), l’équipe rêve d’une co-production entre le nord et le sud du pays, faisant, peut-être, de Ghosts Of The Past la toute première série réellement “belge” de l’histoire (les séries belges étant actuellement soit flamandes soit wallonnes).

Enfin, ce jour 1 de cette édition 2019 de Série Series s’est refermée sur la cérémonie d’ouverture dans le magnifique théâtre de Fontainebleau, théâtre qui fait partie du charme de ce festival. Et c’est la série danoise When The Dust Settles qui a eut les honneurs de cette soirée. Le drama suit la vie de 8 citoyens de Copenhague avant et après un attentat terroriste. La série suit les conséquence de cet événement sur la vie de chaque personnage et comment celui-ci va amener leurs vies à s’entrecroiser. Une série de 10 x 60 minutes bien dans l’air du temps prévue sur DR pour 2020.

La suite de nos aventures à Fontainebleau dès demain, avec notamment une masterclass de la scénariste britannique Sally Wainwright (Happy Valley, Gentleman Jack). D’ici là, n’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux!

Tags

Alexandre Marlier

Alexandre Marlier est journaliste et animateur radio. Il a notamment travaillé pour les réseaux belges « Nostalgie » et « Sud Radio ». Il travaille également en presse écrite. Il a ainsi écrit, entre autres, plusieurs articles pour le défunt « Génération Séries ». Il est également membre de l'A.C.S., l'Association des Critiques de Séries. Enfin, Alex est « Casting Voix » ou « Voix Off » pour des documentaires, films d’entreprises, ...

Du même auteur:

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer