Accueil > Les Suppléments > Red Carpet > Séries Mania 2018: Episode 6

Séries Mania 2018: Episode 6

 

Une dernière journée de festival bien sympathique à Séries Mania 2018 Lille Hauts-de-France… J’ai pu y découvrir la série en format court “Patricia Moore” qui dans une ambiance d’outback australien particulièrement bien retranscrite, nous raconte la vie en fuite d’une adolescente, sa mère, son frère et son “oncle” qui, dans leur bus scolaire aménagé en mobil home, s’éloignent le plus possible de la secte cannibale à laquelle ils appartenaient.

Ils en ont néanmoins gardé le régime alimentaire et la jolie Patricia sert d’appât pour les hommes qui rempliront le congélateur. L’adolescente va de plus en plus remettre en question leur mode de vie et tenter d’en préserver son frère.

Une série qui vaut surtout pour son ambiance, sa photographie et personnellement, mon envie de découvrir comment Patricia va s’affranchir des règles qui régissent la vie de son étrange famille.

Ensuite, moment comédie avec “The Marvelous Mrs Maisel” de la créatrice Amy Sherman Palladino à qui l’on doit, entre autre, Gilmore Girls. La scénariste n’a rien perdu de sa verve et nous amène cette fois dans le New York des années ’50 à la rencontre de Migde Maisel, parfaite épouse et mère de famille, issue de la communauté juive aisée, qui a un sens de l’humour et une répartie formidable qu’on découvre dès la brillante scène d’ouverture de la série lors de son discours de mariage.

Elle partage sa vie avec Joel, qui rêve de devenir comédien de stand up mais qui n’a pas le talent de son ambition. Malgré cela, elle l’encourage et le soutient sur chaque scène où il ne récolte que quelques rires jusqu’au jour où, frustré de ces échecs, il lui annonce qu’il la quitte et qu’il a une aventure avec sa secrétaire. Midge, saoule et dépitée monte sur la scène du cabaret et se lance dans un stand up brillant et particulièrement osé pour une Lady!

J’ai adoré ces premiers épisodes: un rythme effréné, des dialogues drôles et cinglants, des punchlines, une réflexion sur l’émancipation de cette femme dans un milieu artistique à l’époque presque exclusivement masculin, le tout dans une ambiance de comédie musicale de Broadway qui ferait faire des claquettes aux plus réticents. Pas étonnant que cette série ait reçu le prix du public toutes catégories confondues lors du festival.

Changement radical de style avec la série belge flamande “The Day” (De Dag) qui relate une prise d’otage dans une banque. Rien de bien excitant, me direz-vous, mais la particularité de cette création est qu’on va vivre chaque épisode sous un point de vue différent. On commence par la journée de l’équipe de la police et les spécialistes qui vont négocier avec les preneurs d’otages. Le deuxième épisode va décrire la matinée des otages, du patron et employés de la banque aux 2 enfants, frère et soeur, qui se retrouvent par hasard dans le vestibule et sont utilisés comme moyen de pression par les criminels.

C’est assez bien écrit, les nombreux personnages sont attachants et dans ces 2 premiers volets, on sent monter une tension et des bribes d’indices et de complications donnent très envie de découvrir la suite.

Le festival Séries Mania s’est conclu par la série historique “Babylon Berlin”, une plongée dans le Berlin exaltant de 1929 entre la créativité bouillonnante des années folles et les stigmates de la grande guerre.

Entre l’envie de l’inspecteur Gereon Rath, fraîchement débarqué de Cologne, de mener à bien sa mission et la rage de s’en sortir de la charmante Charlotte Ritter qui n’hésitera pas pour cela à plonger dans les tréfonds de la métropole. Ajoutons à cela une variété de personnages troubles et une descente dans les vices et la noirceur cachés derrière l’éclat de la république de Weimar, une ambiance musicale et graphique inspirée de la comédie musicale Cabaret et Babylon Berlin déploie devant nos yeux une richesse d’images et une précision d’écriture à la hauteur du budget plus que conséquent de cette fresque Berlinoise.

À propos de Sophie Sourdiaucourt

Après un passage par l'IHECS, Sophie a découvert le langage audiovisuel en suivant un écolage de cinéma. Elle a ensuite travaillé dans une compagnie de théâtre. Depuis de nombreuses années, Sophie suit avec intérêt l'actualité des séries et était déjà une auditrice attentive d'"Aux Frontières Des Séries" avant de rejoindre l'équipe en 2012.

Laisser un commentaire

x

Regardez aussi

Are You Series? 2016

Retour sur la quatrième édition du festival belge "Are You Series?" qui se déroule depuis 2012 à Bozar à Bruxelles, marquée par la présence du showrunner Chris Brancato (Narcos), la présentation de The Young Pope et de Ku'damm 56, ainsi qu'une mise en avant du phénomène des webséries.

Jason Segel

Jason Segel est avant tout, pour le grand public, Marshall Eriksen, de la sitcom "How I Met Your Mother". Il y joue un jeune avocat idéaliste et touchant, en couple depuis l’université avec sa Lily (interprétée par l’adorable Alyson Hannigan) qui vit en colocation avec Ted...