Accueil > Les Suppléments > Red Carpet > Séries Mania 2018: Epilogue

Séries Mania 2018: Epilogue

 

Le rideau est tombé sur cette 9ème édition de Séries Mania, la première à Lille Haut-de-France. Un événement dont les moyens financiers semblent plus conséquent depuis qu’il est devenu LE festival international français officiel des séries.

Alors, bien entendu, le passage du Forum des Images de Paris à Lille ne s’est pas toujours fait en douceur. Les lieux du festival, par exemple, situés dans le centre du vieux Lille à environ 10 à 15 minutes l’un de l’autre… Pas de gros souci de déplacement, mais des horaires un peu ric-rac, lorsqu’une séance de questions-réponses s’allonge ou qu’une projection a pris un peu de retard.

Les lillois également, pas toujours au fait de l’événement qui se déroule dans leur propre ville, ce malgré une grosse campagne de publicité visible un peu partout… Il faudra du temps pour que Séries Mania s’installe durablement dans sa ville hôte et parvienne à toucher ses habitants… Et cela ne se fait pas en une édition.

On notera également l’absence d’un peu de « glamour » Hollywoodien durant le festival. Hormis Chris Brancato (pas forcément très connu pour les non-initiés), Patrick Duffy (en vedette de la case « culte ») faisait un peu tristoune par rapport à Juliana Margulies en 2017. Heureusement, les comédiens français invités ont rameuté la grande foule: que ce soient les acteurs des Petits Meurtres d’Agatha Christie, ceux de Candice Renoir ou ceux de Capitaine Marleau.

Quoi qu’il en soit, il est tout à fait logique qu’un tel déménagement ait provoqué quelques couacs dans l’organisation, mais rien de vraiment bien méchant à signaler et je suis persuadé que l’équipe de Séries Mania devrait régler ces petits désagréments d’ici la prochaine édition.

D’autant qu’au niveau de la sélection des séries présentées, le programme était plutôt très réussi. Personnellement, je retiendrai l’israélienne Autonomie, l’américaine Succession, la russe An Ordinary Woman, les britanniques Kiri et Kiss Me First, ainsi que la française Ad Vitam. Je vous renvoie aux précédents podcasts pour les critiques à ce propos.

A côté de cela, des événements divers et variés ont émaillé cette édition de Séries Mania. Une vraie bonne idée était le Village Festival organisé au Tripostal. Un vrai lieu de rassemblement entre les festivaliers ou se déroulaient des expos, des projections, des rencontres, mais aussi des séances de dédicaces, des activités ludiques pour petits et grands, une webradio ou encore un escape game… Bref, un vrai lieu de vie ou tout amateur de séries ne pouvait que se sentir bien.

La cérémonie de clôture était présentée par le comédien Jonathan Lambert très en forme, autant vous dire que l’ambiance était joyeuse au Nouveau Siècle de Lille.

Un petit passage en revue du palmarès:

Le prix des lycéens et du marathon comédie a été remis au format court australien “Kiki et Kitty”, une rencontre entre Kiki, une jeune avocate d’origine aborigène timide et peu sûre d’elle et l’incarnation physique de son vagin, l’exubérante Kitty qui va lui faire découvrir que la vie a plus à offrir qu’elle le pensait. Une comédie désopilante!

Autre format court récompensé cette fois par un jury d’expert: la co-production franco-américaine de la plateforme Blackpills “First Love”, une webserie qui raconte l’amour interdit de Mercedes 12 ans et Zach, 17 ans.

Remis par un jury de blogueurs, le prix du panorama international est attribué à la mini-série britannique “Kiri”, relatant l’enquête sur la disparition d’une jeune fille de 9 ans quelques jours avant son adoption officielle. Son assistante sociale expérimentée, Miriam ,se retrouve dans la tourmente et devra faire face à sa culpabilité après avoir autorisé une visite de Kiri à sa famille biologique juste avant qu’elle ne disparaisse.

Côté compétition française, la très prometteuse série d’anticipation d’Arte “Ad Vitam” remporte le prix de la meilleure série et nous emmène dans une société où l’on ne meurt plus. Où la maîtrise de la régénération cellulaire permet aux personnes de 90 ans d’en paraître à peine 30. Yvan Attal y incarne un policier chargé d’enquêter sur le suicide collectif de 7 jeunes, acte qui rappelle les attentats commis 10 ans plus tôt par une secte pro-veillissement naturel. Une réflexion sur la transmission, le libre arbitre, une réussite pour cette série de genre créée par Thomas Cailley et Sebastien Mounier.

Anne Charrier reçoit le prix de la meilleure actrice pour son rôle dans “Maman A Tord” et Roschdy Zem (Aux Animaux La Guerre) et Bryan Marciano (25) se partagent le prix du meilleur acteur.

Les acteurs mis à l’honneur dans la sélection officielle sont Ana Mikhalkova (An Ordinary Woman) et Tommaso Ragno (Il Miracolo). Il Miracolo reçoit également le prix spécial du jury.

Et le grand prix du jury va a la série israélienne “On The Spectrum”, une série qui dépeint le quotidien de trois jeunes adultes autiste en co-location et de leurs accompagnants. Pour citer le jury: “Cette série est un portrait magnifique, drôle, touchant et profondément humaniste des personnes handicapées et de ceux qui leur apportent leur amour et leurs soins.

C’est sur ce palmarès que se referme cette série de podcasts spéciaux Red Carpet depuis Séries Mania Lille Hauts-de-France. Merci à vous tous d’avoir été si nombreux à nous écouter tout au long de ces 7 Suppléments Red Carpet. Rendez-vous très vite pour d’autres aventures sériephiles en podcast sur AFDS.tv

À propos de Alexandre Marlier

Alexandre Marlier est journaliste et animateur radio. Il a notamment travaillé pour les réseaux belges « Nostalgie » et « Sud Radio ». Il travaille également en presse écrite. Il a ainsi écrit, entre autres, plusieurs articles pour le défunt « Génération Séries ». Il est également membre de l'A.C.S., l'Association des Critiques de Séries. Enfin, Alex est « Casting Voix » ou « Voix Off » pour des documentaires, films d’entreprises, ...

Laisser un commentaire

x

Regardez aussi

Séries Mania 2018: Episode 1

L'édition 2018 de Séries Mania a débuté ce vendredi 27 avril à Lille. Un festival qui a démarré par le traditionnel tapis rouge. On a pu y croiser Delphine Ernotte, Isabelle Adjani, et une partie de l'équipe de Succession, la nouvelle série HBO qui a fait l'ouverture de l'événement.

UFO, Alerte Dans L’Espace

Sur un thème disco-pop de Barry Gray, les images du générique d'UFO se succèdent à un rythme épileptique: alien vert, téléscripteur, agents sous la mer, dans le ciel ou sur la lune... Le tout dans une orgie de costumes moulants, de perruques mauves et de combinaisons argentées!