First Wave

firstwaveillustration

En 1564, Nostradamus prévoit la destruction de la Terre par de puissants extra-terrestres en trois vagues terrifiantes: tout d’abord, l’étude des humains par des clones “alien”. Puis l’invasion massive du globe. Enfin la destruction totale de la planète Terre et de l’espèce humaine. La première vague est déjà là.

“Je suis Cade Foster, je tiens un journal de bord. Ils ont tué ma femme et m’ont fait accuser du meurtre. Maintenant je fuis, mais je ne me cache pas. Les prophéties de Nostradamus me servent de guide. Je cherche qui ils sont, je les pourchasse. J’arrêterai la première vague! Quand vous êtes recherché pour meurtre, chaque déplacement est dangereux, le mauvais choix peut-être fatal. C’est la vie d’un homme traqué. C’est devenu ma vie!”

Inspiré du scénario du célèbre “Fugitif”, chaque épisode de “First Wave”, commence par ces phrases. Seul contre tous, Cade Foster est déterminé à venger la mort des siens et empêcher les extra-terrestres de réaliser leur funeste dessein. Tout espoir n’est pas perdu: selon la prophétie, un homme béni par deux fois détient la clef du salut de l’humanité.

De ville en ville, Cade accumule les indices et se fait des alliés pour lutter contre l’envahisseur. Le premier d’entre-eux: Crazy Eddy, le rédacteur en chef d’un webzine relatant tous les événements paranormaux, “Le Paranoïd Times”. Mais leurs moindres faits et gestes sont épiés, le danger est omniprésent. Pourtant, Cade doit absolument stopper la première vague pour éviter que la prophétie ne s’accomplisse. Il faut faire vite car le temps joue contre lui…

Les bases de la série

Des siècles plus tôt, Nostradamus a prédit que la Terre serait détruite par une puissance extra-terrestre ennemie en trois phases mortelles: lors de la première vague, une forme de vie alien à l’apparence humaine prépare l’invasion. La deuxième phase sera l’attaque à grande échelle de la Terre par les aliens. La troisième vague verra la fin de notre planète telle que nous la connaissons. En accord avec la prophétie, le dernier espoir de la Terre réside dans un homme “2 fois béni” qui détient la clé pour sauver l’humanité…

La première vague a déjà eu lieu: des aliens ont pris l’apparence d’humains pour effectuer des tests sur 117 sujets. Leurs objectifs: prouver la faiblesse de la race humaine et lancer la seconde vague, l’invasion de la Terre. Nom de code de l’opération: AHX-138.

Parmi les cobayes: un certain Cade Foster. Pour tester la combativité de cet ancien cambrioleur de haut vol, les aliens n’ont pas hésité à assassiner sa femme et à le faire accuser du meurtre par la police, elle-même infiltrée par des agents extra-terrestres.

Aidé d'”Eddy Le Fou” et d’un manuscrit rédigé par Nostradamus, Cade Foster se lance à la poursuite de ces visiteurs décidés à tout mettre en oeuvre pour lancer la seconde vague. Et les aliens, Joshua en tête, sont loin de se douter en débarquant sur Terre que Cade deviendra leur pire cauchemar.

“A la septième aube du septième jour, un homme deux fois béni errera dans les champs, condamné aux ombres avec ses frères ou sauvera tous ceux qui marchent sur Terre”. Il s’agit de l’un des quatrains de Nostradamus. Et il désigne clairement Cade Foster…

Qui est Cade?

Cade Foster (Sebastian Spence) est un ancien cambrioleur qui s’est rangé grâce à l’aide de sa dévouée femme Hannah. Il se lève tous les matins pour aller travailler dans une entreprise qui conseille les exécutifs concernant la protection contre l’espionnage corporatif. Après avoir été victime de violentes hallucinations, Cade voit son compte en banque mystérieusement vidé et est renvoyé de son travail. De retour chez lui, Cade trouve sa maison sans dessus-dessous, tandis que Hannah se cache dans la salle de bain.

Déterminé à retrouver les coupables, Cade découvre qu’il a été la cible d’une expérience conçue pour tester la force d’opposition humaine face à l’adversité. Les aliens ont dénombrés 117 archétypes humains, et ont réalisé des expériences sur 1 “cobaye” par archétype. Ils ont réussi à conduire les 116 autres sujets d’expériences à la mort. Le sujet 117, Cade Foster, est l’homme qui met le bâton dans les roues d’une réussite alien totale. Pour détruire la Terre, ils vont devoir détruire Cade…

Hannah et Cade s’installent dans un hôtel où ils pensent être en sécurité. Alors qu’ils font l’amour, des tentacules sortent du corps d’Hannah et s’enroulent autour du cou de Cade, qui perd connaissance. Hannah quitte alors la chambre et part dans une mystérieuse voiture noire. Lorsque Cade se réveille, le corps sans vie d’Hannah est étendu sur le sol et la police arrive à ce moment-là. Cade est suspecté du meurtre de sa femme.

Cade erre et se cache sans nulle part où aller et personne pour l’aider. Toutes les choses auxquelles il tenait se sont envolées. Il est maintenant déterminé à se venger et à stopper le plan d’invasion alien. Voyageant de ville en ville, il amasse des preuves tout en risquant sa vie. Cade est rejoint par Eddy, théoricien de la conspiration. Mais chacun de leurs pas est surveillé de près par les Gua, des aliens qui se cachent sous une apparence humaine. Pour Cade et son seul allié, le temps s’écoule vite.

First Wave est une série dramatique de science-fiction constituée de 66 épisodes sur trois saisons. La chaîne (Sci-Fi Channel) a commandé au départ 3 saison et malgré la reconnaissance critique de la série et diverses remises de prix, l’audience ne fut pas réellement au rendez-vous. La série s’est donc achevée lors du dernier épisode de la troisième saison.

Les autres personnages

  • Eddy Le Fou (Eddy Nambulous, joué par Rob LaBelle): c’est un super génie qui voit des conspirations dans tout ce qui l’entoure et qui publie sur le web une lettre d’information “Le Paranoïd Times”. D’abord sceptique devant les affirmations de Foster, il s’apercevra que les aliens sont déjà là. Il fera alors tout pour aider Cade à stopper l’invasion.
  • Joshua (Roger Cross): c’est un alien. Dans son monde, il est un combattant renommé. Mais sur terre, ses doutes vis à vis de sa mission n’ont fait que croître et il a un certain respect pour la race humaine depuis qu’il connaît mieux Cade Foster. Il l’a même aidé à s’échapper ou à lutter contre le Gua dans certains épisodes.
  • Cain (Roger Cross): il s’agit du sosie de Joshua. Normal puisque les Guas peuvent créer des corps à l’infini. Après l’exil de Joshua, Cain sème le trouble dans l’esprit de Cade qui apprendra vite à se méfier de lui. Cain est l’antithèse de Joshua, c’est un tueur à la solde de la nation alien, prêt à tout pour accélérer l’invasion.
  • Colonel Grace (Dana Brooks): elle a passé sa vie autour du programme spatial et est obsédée par une possible infiltration alien sur Terre, comme Cade Foster le prétend. Elle est à la tête d’un comité secret qui enquête sur les aliens et veut arrêter Foster.
  • Hannah Foster (Stacy Grant): Epouse de Cade, elle sera assassinée après une agression extra-terrestre. Cade Foster est accusé de son meurtre. On découvrira dans le courant de la seconde saison que Joshua est l’un de ses assassins.
  • Jordan Ratcliff (Tracy Elisabeth Lords): le personnage de Jordan fait une arrivée fracassante au début de la troisième saison. Elle sauve la vie de Cade in extremis. Belle entrée en matière! Jeune femme issue d’une famille aisée, elle a également été victime de la nation alien. Son frère, sujet d’expériences, a péri sous ses yeux, non sans avoir au préalable tué ses parents. Depuis, elle mène une vendetta personnelle, et est à la tête d’une véritable armée souterraine: la Nation Corbeau. Ses appuis et sa fortune lui permettent de mener des enquêtes dans les hautes sphères de la société et d’équiper ses hommes avec un matériel offensif et de recherche à la pointe de la technologie. Souvent en désaccord avec Cade, qui ne cautionne pas la violence gratuite, elle finira cependant par s’associer avec lui. Cade a enfin trouvé une alliée de poids. Et peut-être une personne capable de remplacer Hannah?
  • Mabus: le dernier des Messagers Guas. Il apporte la mort et la destruction. C’est le nouvel Antéchrist. Son pouvoir est tel qu’aucune enveloppe humaine ne peut résister bien longtemps à sa présence. L’enveloppe spéciale, fabriquée à son intention ayant été détruite par Cade, il est condamné à changer de corps régulièrement et à rester enfermé dans un caisson de protection. Mais ses pouvoirs mentaux lui permettent de contrôler des êtres à distance. De plus, sa position élevée dans la hiérarchie Gua lui donne une grande influence sur ses disciples. C’est un ennemi dangereux et obstiné, quasiment indestructible.

Francis Ford Coppola et First Wave

Cette série marque le retour de Francis Ford Coppola (que je ne vous ferai pas l’affront de vous présenter ici) dans l’univers de la science-fiction. N’oublions pas qu’il avait participé, en 1971, à la production du premier film d’un jeune réalisateur du nom de George Lucas: “THX-1138”.

Francis Ford Coppola, fils d’un ancien musicien du “NBC Symphony”, se considère comme un enfant de la télévision. C’est donc tout naturellement que sa société de production, “American Zoetrope”, travaille sur ce support en cette époque qu’il considère comme un second âge d’or pour ce média.

Si “First Wave” est la première série télévisée à laquelle il s’attelle, c’est loin d’être un coup d’essai puisqu’il a produit nombre de téléfilms ainsi qu’une mini-série, “The Odyssey”. En tant que producteur exécutif, il définit son rôle comme celui devant permettre de trouver des idées et de la matière afin de concocter de bonnes histoires et pour cela réunir scénaristes et réalisateurs de talent.

Les références

Comment ne pas penser, à l’énoncé du concept de First Wave, à des séries aussi diverses que “Les Envahisseurs“, “X-Files” ou encore “Dark Skies”, ainsi qu’à des films comme “L’Invasion Des Profanateurs De Sépultures” ou “L’Invasion Vient De Mars”.

Pourtant, Chris Brancato, le créateur de la série (à qui l’on doit également des scénarii de “X-Files” ou “Au-Delà Du Réel, L’Aventure Continue” ainsi que celui de “La Mutante 2”) a finalement convaincu Francis Ford Coppola et sa compagnie d’accepter de se lancer dans l’aventure.

Les Envahisseurs, ces êtres étranges venus d’une autre planète, Abel 2029, située à des années lumières de la Terre, ont trouvé un moyen original pour parvenir jusqu’à nous. Le voyage étant physiquement impossible, ils utilisent un canal de transmission sub-spatial pour ne transférer que leur conscience sur terre où les attendent des enveloppes à l’apparence humaine, fabriquées par leurs soins sur notre sol.

Certes, cette revisite de l’invasion est conduite sous l’égide de Francis Ford Coppola, mais c’est Chris Brancato, le créateur de la série, qui est aux commandes. Outre le fait que la trame n’est pas nouvelle, il utilise, pour nous narrer son histoire, nombre de clichés éculés de la science-fiction récupérés de-ci de-là: la transformation de la femme de Cade façon “Mutante 2”, l’auto-combustion des enveloppes mortes des Envahisseurs, ainsi qu’une foultitude d’idées directement empruntés à “La Quatrième Dimension“.

Bon, d’accord… Cependant, si tout ceci n’est pas très nouveau, rafraîchissant, voir excitant, cela a le mérite d’être plutôt bien fait et possède parfois un côté visuel intéressant. L’interprétation, quant à elle est tout à fait honnête.

Evolution

La série s’est étoffée au fil des saisons avec l’ajout de personnages importants tels Jordan et Mabus. Elle a pris son envol et s’est démarquée progressivement des séries dont elle s’est inspirée. Les personnages principaux ont évolué de façon significative: Eddie participe de plus en plus aux opérations de terrain, il n’est plus seulement le faire-valoir de Cade. Deux épisodes lui ont aussi été consacrés: son passé nous est révélé et le personnage peut s’affranchir du carcan de paranoïaque qui le caractérisait depuis le début. De petit génie informatique, il est devenu le bras droit et l’ami de Cade.

Cade a accepté comme une vérité le fait qu’il soit l'”Homme deux fois béni“. Sa position de fugitif est moins marquée, même si la police se rappelle à lui à intervalles réguliers. Son message ayant été entendu lors de la troisième saison, notamment par la Nation Corbeau, il se montre plus confiant et plus fort. Les passages de déprime semblent bien loin. Cade n’est plus seul et son attitude s’en ressent.

L’arrivée de Jordan Ratcliff apporte un indispensable pendant féminin à Cade et une touche de vengeance disparue depuis longtemps de la série. Contrairement aux habituels clichés, c’est Jordan qui fera bien souvent preuve d’une violence aveugle à l’égard des Guas, entraînant immanquablement la désapprobation de Cade, plutôt partisan du dialogue.

Jordan tue avant de poser les questions, n’hésitant pas à torturer au besoin ses prisonniers. Au contact d’Eddie et de Cade, elle s’adoucira quelque peu, mais reste chef de milice dans l’âme. Joshua, le “gentil alien”, prend ses distances avec sa nation mais aussi avec Cade. Il crée son propre camp. Il était déjà complexe au départ, mais son procès en a fait un fugitif, tout comme Cade. Il recherche des aides dans les rangs Guas, afin d’empêcher l’invasion qui se profile un peu plus à chaque épisode.

Mabus est enfin un ennemi concret à combattre. Jusqu’à présent, Cade avait combattu des groupes chargés d’expérimenter différentes formes d’esclavage, jamais un ennemi bien précis. Il frappait au hasard des quatrains, affaiblissant l’armée Gua.

En Mabus, on trouve enfin une tête pensante, un ennemi bien réel, preuve que la Croisade de Cade porte enfin ses fruits. Mabus représente l’autorité suprême des aliens. Il est physiquement répugnant, ses corps d’emprunt se décomposant inexorablement, terriblement effrayant et extrêmement puissant. Anéantir Mabus serait un grand pas vers l’arrêt de l’invasion.

Critique

Soyons honnêtes, la série a démarré sans rien offrir de bien nouveau aux fans de séries SF. Elle empruntait à “X-Files“, “Le Fugitif”, “Les Envahisseurs“, “Le Caméléon“, “Code Quantum” et surfait sur la vague fantastique qui marque la télévision de son époque.

Les thèmes abordés n’ont rien de bien nouveau non plus: complots, paranoïa, invasion extra-terrestre,… rien qui n’ait déjà été traité mille fois. Mais First Wave sait tout de même devenir attachante, tant par les relations qui unissent les différents protagonistes, que par la diversité des situations traitées dans les différents épisodes.

Aucun épisode ne sent la redite et chacun apporte son lot de réponses. Contrairement à une série comme “X-Files“, le complot ne s’épaissit pas au fil des années. Le but des Guas est clair, et celui de Cade ne l’est pas moins: il s’agit encore une fois de l’éternelle lutte du Bien contre le Mal. Tout ceci émaillé de références plus ou moins déclarées (et éclairées) à des oeuvres majeures de la SF comme l’univers “Star Wars” (Mabus rappelle l’Empereur, tant dans sa façon de s’habiller que dans ses pouvoirs), la religion (Cade, nouveau Messie et Mabus l’Antéchrist), aux séries (Cade faussement accusé du meurtre de sa femme, comme dans “Le Fugitif”, l’invasion extra-terrestre comme dans “V“),…

Malgré ses emprunts, sur la longueur, First Wave sait se montrer particulièrement prenante et toujours surprenante, en témoigne le cliffhanger de la fin de la deuxième saison, qui laissait Cade dans une position plus qu’inconfortable.

Chaque épisode est un pas en avant, une révélation vers la probable bataille finale. First Wave a su trouvé son rythme de croisière et reste, malgré une faible reconnaissance du grand public, une sympathique incursion dans le domaine du fantastique.

En 1564, Nostradamus prévoit la destruction de la Terre par de puissants extra-terrestres en trois vagues terrifiantes: tout d'abord, l'étude des humains par des clones "alien". Puis l'invasion massive du globe. Enfin la destruction totale de la planète Terre et de l'espèce humaine. La première vague est déjà là. "Je suis Cade Foster, je tiens un journal de bord. Ils ont tué ma femme et m'ont fait accuser du meurtre. Maintenant je fuis, mais je ne me cache pas. Les prophéties de Nostradamus me servent de guide. Je cherche qui ils sont, je les pourchasse. J'arrêterai la première vague! Quand…

En quelques mots...

Alexandre Marlier
Sarah Sepulchre

First Wave

Critique de l'auteur: Sans être totalement originale, et malgré les emprunts à des séries comme "Les Envahisseurs" ou "X-Files", First Wave est une sympathique incursion dans le domaine du fantastique.

Note des auditeurs/lecteurs Soyez le premier ou la première !

À propos de Alexandre Marlier

Alexandre Marlier est journaliste et animateur radio. Il a notamment travaillé pour les réseaux belges « Nostalgie » et « Sud Radio ». Il travaille également en presse écrite. Il a ainsi écrit, entre autres, plusieurs articles pour le défunt « Génération Séries ». Il est également membre de l'A.C.S., l'Association des Critiques de Séries. Enfin, Alex est « Casting Voix » ou « Voix Off » pour des documentaires, films d’entreprises, ...

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Regardez aussi

Série Series Saison 4: Jour 1

Première journée de cette édition 2015 de notre désormais rendez-vous annuel des rencontres professionnelles européennes autour des séries de Fontainebleau. En 4 ans, le festival Série Series a bien grandi et s'ouvre chaque année un peu plus à de nouveaux marchés européens...

Adaptations de Films en Séries

Des films adaptés en séries, un sujet d'actualité avec Fargo ou 12 Monkeys, mais loin d'être neuf: souvenons-nous que M*A*S*H*, Buffy Contre Les Vampires ou Stargate ont d'abord évolué sur grand écran avant de passer sur le petit. Ce phénomène est donc loin d'être neuf ou inédit...